24 Bleus en mission

624

Voici encore quelques semaines en arrière, Bastien Ader, Clément Boyer, Nabil Djalout, Hakim Miloudi, Mark Kheirallah, Mickaël Rouch, ne pensaient peut-être pas figurer sur la photo officielle qui sera prise le 5 octobre au matin.

Or, ces derniers jours, aux forfaits attendus de Rémi Casty, Vincent Duport, qui subiront prochainement une intervention chirurgicale, Mickaël Simon, Morgan Escaré, blessés de longue durée, se sont greffées deux autres indisponibilités, comme le précisait Aurélien Cologni, lundi à l’hôtel de ville de Port-Barcarès : « Stan Robin et Kuni Minga, sur lesquels nous comptions, ont terminé la saison avec Toulouse diminués physiquement, et en accord avec le staff médical du TO nous avons décidé de ne pas les sélectionner ».

C’est en fait la sagesse qui a prévalu, « puisqu’il n’est pas question de nous appuyer sur des joueurs n’étant pas au maximum de leurs possibilités physiques », ajoutait l’entraîneur des Bleus, lors d’une conférence de presse introduite par le Président Marc Palanques.

« Nous ne remercierons jamais assez la commune du Barcarès, plus que jamais camp de base des équipes de France puisqu’un hôtel leur étant spécialement destiné sera livré sous peu », soulignait-il, avant d’indiquer que « l’objectif minimum sera de se qualifier pour les quarts de finale ».

Court et moyen terme

Ce qui n’empêche pas la FFR XIII de voir plus loin, comme le précisait le vice-président chargé du haut niveau, Mathieu Khedimi : « Nous avons élaboré un plan d’action jusqu’en 2021 ».

C’est dire si le court et le moyen terme sont d’actualité, même si tous les regards sont évidemment d’abord rivés sur la World Cup 2017, y compris ceux du Ministère des Sports, tenait à rappeler le DTN, Patrice Rodriguez : « Nous serons en effet évalués sur les résultats sportifs à venir de nos équipes nationales ».

Et la première d’entre elles sera chargée de montrer la voie, quand bien même « le groupe reste ouvert à d’autres joueurs, dans la perspective du championnat d’Europe des nations 2018 », déclarait Aurélien Cologni, le but consistant à augmenter la concurrence d’ici à 2021.

Brian Coles et John Elias au soutien

En attendant, c’est le couteau entre les dents que les Bleus devront aborder le crucial rendez-vous australien. Avec l’aide, sur place, dans un rôle de coordinateur, de Brian Coles, qui porta lui-même la tunique tricolore à quatre reprises, en 1995, du temps où il évoluait à Pia et au XIII Catalan. Mais aussi celle de John Elias, un autre Australien de renom (134 matchs de NRL, avant d’entraîner Pia au coeur des années quatre-vingt dix), consultant sportif en charge de fournir au staff français d’utiles renseignements sur ses compatriotes comme lui d’origine libanaise.

C’est dire si rien n’a été laissé au hasard, pour placer les Bleus dans les meilleures conditions possibles. Lesquels ont désormais rendez-vous le 5 octobre pour une journée de stage, avant d’être rassemblés, toujours à Port-Barcarès, l’avant-veille du test contre la Jamaïque. « Un match de préparation programmé à Perpignan dans un souci de facilité logistique, en cas de blessure face aux Reggae Warriors », dixit Aurélien Cologni, le départ des Bleus étant prévu le lendemain de l’aéroport de Barcelone.

Pour deux jours de trajet, décalage horaire oblige, suivis d’une première semaine à Narrabeen, le centre multisport situé à proximité de Sydney, essentiellement consacrée à la récupération. Et, déjà, au mental d’acier que les tricolores devront se forger, pour espérer répondre aux attentes de la France treiziste.

LES 24 :

Bastien Ader (Toulouse Olympique), Olivier Arnaud (Avignon), Lucas Albert (Dragons Catalans), Jason Baitieri (Dragons), William Barthau (London Broncos, vice-cap), Guillaume Bonnet (Avignon), Julian Bousquet (Dragons), Clément Boyer (TO), Damien Cardace (Lézignan), Nabil Djalout (St Estève-XIII Catalan), Théo Fages (St Helens, cap), John Boudebza (London Broncos), Ben Garcia (Dragons, vice-cap), Maxime Herold (Limoux), Benjamin Jullien (Warrington), Thibaut Margalet (Dragons), Antoni Maria (Leigh), Hakim Miloudi (Doncaster, Hull FC en 2018), Mark Kheirallah (TO), Romain Navarrete (Dragons), Eloi Pélissier (Leigh), Mickaël Rouch (Limoux), Gadwin Springer (Castleford), Fouad Yaha (Dragons).

SUPPLEANTS :

Kevin Larroyer (Castleford), Lambert Belmas (St Estève-XIII Catalan), Rémy Marginet (Sheffield), Ilias Bergal (Swinton/Leigh).

La délégation française :

Marc Palanques, président, qui rejoindra les Bleus le 27 octobre

Mathieu Khedimi, vice-président

Jacques Jorda (Haut niveau)

Patrice Rodriguez, DTN (à partir du 25)

Aurélien Cologni, entraîneur

Renaud Guigue, entraîneur assistant

Olivier Janzac, entraîneur assistant

Loïc Carpene, préparateur physique

Christian Valero, médecin

David Avenard, kiné

Yann Polesel, kiné

Christian Cozza, matériel

Jean-Christophe Lafont, manager logistique

 

 

 

PARTAGER

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE