Bleus durs plutôt que Bleus tendres, lundi dernier au Barcarès, les Français peindront-ils vendredi (17h)  la pelouse de Brutus en bleu roi ? C’est tout le mal que l’on souhaite à cette équipe ardente au possible, et globalement dans de belles dispositions offensives, lors du premier test face à England Academy U18.

Les chances de revanche sont palpables, d’autant qu’en accord avec Aurélien Cologni, Lucas Albert sera laissé à la disposition des juniors. Le coach du XIII de France préfère en effet voir un des demis de sa liste des 24 disputer quatre-vingt minutes à son poste, plutôt qu’une bribe de match contre la Jamaïque, où les titulaires à la charnière seront Théo Fages et William Barthau.

Une bonne nouvelle pour les Bleuets, auxquels il n’a pas manqué grand-chose pour arraisonner un navire anglais secoué de toutes parts, bien qu’ayant finalement bravé la tempête, comme l’explique le co-entraîneur Jean-François Albert : « Dans ce genre de match aussi serré, tous les détails comptent, aussi doit-on regretter les deux points laissés en route par Lucas (ndlr : pénalité ratée de 41 mètres face aux poteaux, 70è, pour un geste coupable sur Arthur Mourgue qui aurait pu valoir un essai de pénalité), la grosse occasion d’essai manquée, et les deux erreurs dans le placement défensif ».

« Jouer au milieu à deux ou à trois… »

Déçus, mais surtout pas abattus, et encore moins démobilisés, les Bleuets, restés en stage à Saint-Cyprien entre les deux tests, se penchent dès lors sur les points à améliorer.

« La satisfaction provient de la manière dont a fonctionné notre nouveau système de jeu, preuve que nous pouvons rivaliser avec un adversaire aussi fort physiquement, et expérimenté. Mais il s’agira vendredi d’aller au bout de ce projet, à savoir jouer davantage à deux ou à trois au milieu du terrain, pour perturber davantage encore la défense anglaise », indique JFA.

Car le risque, on l’a vu lundi soir au Stade de la Mer, consisterait à trop privilégier le combat, même si ce dernier a eu pour effet de pousser l’adversaire à la faute, lui qui a été plus souvent pénalisé que les Français.

« Les Anglais pensaient sans doute pouvoir nous passer sur le corps, et nos joueurs ont offert une belle réponse sur ce plan. A eux de conserver cette indispensable vertu, en y ajoutant un soupçon d’intelligence ballon en mains ».

Au bloc du milieu, donc, de proposer des solutions à une équipe ayant quoiqu’il en soit fière allure, et avertie du fait que l’Angleterre, de son côté, cherchera forcément, elle aussi, à s’améliorer.

D’où la promesse d’un suspense probablement aussi haletant que celui proposé lundi.

Avec, au bout, des rois en bleu ?

Credit photo: Neko Grouch
Credit photo: Neko Grouch
PARTAGER

2 Commentaires

  1. Un régal cette équipe! Toutes les vertus du XIII ,vaillance, solidarité, envie, adresse,.. Les spectateurs venus nombreux ont bien apprécié cet engagement. A vendredi donc pour la victoire. Encore bravo.

  2. De bonne augure, pour l’avenir du rugby à XIII Français dommage de chuter à un point des Anglais en espérant la même chose pour les A’s à la Coupe du Monde ! …..

LAISSER UN COMMENTAIRE