Une fois terminée la dynamique séance de muscu, avec Will Barthau champion du concours de traction, devant Rémy Marginet, les Bleus avaient rendez-vous, mercredi midi, avec la « moquette » du Wests AIS, pour une séance terrain dont étaient toujours privés Olivier Arnaud, Damien Cardace, Will Barthau et Ben Garcia.

Malgré les 35° de température à l’ombre, l’effort fourni fut remarquable, les fautes rarissimes, mais l’épaule de John Boudebza donnait quelques signes de faiblesse, alors que Mark Kheirallah gagnait ensuite la piscine avec une poche de glace sur le visage, suite à une « rencontre » non programmée avec Ilias Bergal.

Un entraînement que Mickaël Rouch effectua en partie au… talonnage, et Benjamin Jullien au… centre, ce qui laisse présumer quelques changements, dimanche, lors du duel avec… 18 Anglais, puisque Phil Bentham officiera au centre du terrain, comme si il n’y avait pas suffisamment d’arbitres australiens et néo-zélandais sur cette World Cup.

Et après avoir partagé le déjeuner avec José Moya, l’ancien ailier/buteur du XIII de France et de l’AS Carcassonne, les tricolores embarquaient pour deux heures de détente au fil de l’eau.

Les 21 :

1 Mark Kheirallah
2 Fouad Yaha
3 Bastien Ader
4 Damien Cardace
5 Ilias Bergal
6 Theo Fages (c)
7 Lucas Albert
8 Antoni Maria
9 John Boudebza
10 Julian Bousquet
11 Benjamin Garcia
12 Benjamin Jullien
13 Jason Baitieri
14 Romain Navarrete
15 Thibault Margalet
16 Maxime Herold
17 Remy Marginet

18 Olivier Arnaud
19 Mickael Rouch
20 Nabil Djalout
23 Lambert Belmas

Quatre changements chez les Anglais

Ryan Hall, Kallum Watkins, Elliott Whitehead et Chris Heighington, préservés pour les quarts de finale, ne figurent pas dans la liste des dix-sept Anglais qui affronteront les Bleus, dimanche au nib Stadium de Perth (20 heures locale).

Ils sont remplacés par Mark Percival, Kevin Brown, Mike McMeeken et Scott Taylor, mais l’entraîneur Wayne Bennett devra probablement trouver un autre ailier que Jermaine McGillvary, sous le coup d’une suspension de douze matchs maximum, pour soupçon de morsure sur le bras de Robbie Farah.

Et comme McGillvary et Hall sont les deux seuls véritables ailiers de la liste des 24,  Stefan Ratchford  passera de l’arrière (poste qu’il occupait contre le Liban) à l’aile gauche.

Jonny Lomax souffre toujours de son mollet, et après Ratchford, cette fois Widdop devrait être l’ultime défenseur d’une équipe également privée de Sam Burgess, lequel sera sur pieds pour les quarts.

A noter que Taylor, Ratchford, Gale et Percival avaient fait leurs débuts en équipe d’Angleterre justement contre la France, en octobre 2016 au Parc des Sports d’Avignon, avec à la clé une victoire 40-6, à laquelle avait largement participé Widdop (16 points).

Walmsley, de son côté, avait honoré sa première sélection le week-end dernier contre le Liban.

Les 21 :

Gareth Widdop, Stefan Ratchford, Mark Percival, John Bateman, Jermaine McGillvary, Kevin Brown, Luke Gale, Chris Hill, James Roby, James Graham, Ben Currie, Mike McMeeken, Sean O’Loughlin, Alex Walmsley, Thomas Burgess, Scott Taylor, George Williams.

Ryan Hall, Elliott Whitehead, Chris Heighington, Kallum Watkins.

PARTAGER

3 Commentaires

  1. Pour, la neutralité ont repassera mettre un arbitre anglais pour un match France/Angleterre, c’est vraiment un scandale ! …..

  2. d accord avec mr moine pourquoi un arbitre anglais si ça se passe comme avec les dragons ……………….. c est cuit mais bon les bleus soyez disciplinès jouez a la française et qui sait………………… ALLEZ LES BLEUS !!!

  3. José Moya faisait parti de la dernière équipe de France a avoir battu les Australiens. En 78 au Stadium de Toulouse. Battu au premier test à Carcassonne et par France B à Albi, Les Australiens vexé avaient mis en jeu le trophée de la coupe du monde pour le second test à Toulouse. Bien mal leurs a n’a pris.

LAISSER UN COMMENTAIRE