Le Parcours de l’Excellence Sportive

Le parcours d’excellence sportive remplace la filière d’accès au haut niveau. Le PES est validé par le ministère après avis de la CNSHN.

Procédure :
– Le DTN élabore le PES qui est soumis à l’approbation des instances fédérales.
– Le PES validé pour 4 ans, est inclut dans le projet fédéral qui lui est validé pour 8 ans.

Les différentes structures possibles :
– équipes nationales
– groupes élites
– pôles France et Espoir
– groupes privés
– clubs
– centres de formation des clubs professionnels
– cellules familiales

Les structures seront de différents niveaux :
– accès à la pratique compétitive
– accès au sport de haut niveau
– accès aux finales et aux podiums des compétitions internationales de référence

Les pôles France devront prioritairement être implanté dans les établissements nationaux du ministère. L’effort consenti au niveau des moyens publics, financiers et humain confortera ces choix.

Le cahier des charges : chaque structure aura son propre cahier des charges, mais certains éléments communs doivent obligatoirement figurer :
– poursuite du double projet
– suivi médical et psychologique
– protection des mineurs

Les listes : les critères d’inscription sur liste ministérielle seront resserrés : le but est de pouvoir distinguer le sport de haut niveau et l’accès au sport de haut niveau. Seuls les sportifs identifiés par leur fédération comme potentiel de médaille international à court, moyen ou long terme pourront figurer sur la liste ministérielle.

Le haut niveau féminin : l’objectif est d’augmenter de manière significative le nombre de sportives et d’améliorer leurs conditions de pratique.

Les sportifs de haut niveau handicapés : l’objectif est de développer les partenariats avec les fédération handisport et sport adapté.

La DRJSCS :
– Reste l’interlocuteur privilégié des acteurs territoriaux et du mouvement sportif local.
– Suivi des structures du PES.
– Evaluation du dispositif : une mission composée de DSA2, de la POP, et de la future direction de l’expertise de l’INSEP établira un bilan annuel du PES de chaque fédération.

Source : www.ile-de-france.drjscs.gouv.fr

___

Les Pôles

A noter que les Pôles ont pour objectifs de former, tant au niveau sportif que scolaire, les pensionnaires.

La formation sportive vise pour chaque joueur :
– l’amélioration de ses propres capacités
– la sélection internationale dans sa catégorie d’âge
– sa progression dans la filière du haut niveau
– l’orientation vers le sport professionnel

Il existe 3 Pôles de Rugby à XIII en France, celui de Toulouse, de Carcassonne et de Salon de Provence, avec une formation scolaire différente (cf. Documents – Ressources – Sportif). Chacune des structures dispose d’équipements sportifs adaptés et d’un encadrement de qualité, permettant ainsi aux pensionnaires d’évoluer dans les meilleures conditions.

Cliquer ici pour télécharger :

Flyer 2013 – Entrée au Pôle

Fiche de Candidature pour l’entrée au Pôle

___

Les Centres de Formation de Clubs Professionnels

Il existe en ce début d’année 2014 trois centres de formation de club professionnel en rugby à XIII. Ce sont ceux de  Toulouse Olympique XIII, du SO Avignon XIII et de Perpignan (association support St Estève – XIII Catalan). Ils sont agréés par le Ministère en charge des sports.

Les agréments sont validés par décret pour une durée de 4 ans.

Pour créer un Centre de Formation, il faut présenter un dossier à la FFR XIII répondant au cahier des charges établi par la DTN. Si un accord fédéral est obtenu, le dossier est alors transmis au ministère pour évaluation complémentaire et avis définitif.

Les dossiers sont à déposer chaque année civile avant la fin du mois de décembre.

Téléchargez sous format PDF le cahier des charges des CFCP de la FFR XIII

[pdf issuu_pdf_id= »130822142509-7c272b343d6e489e868f0eedc08eb71d » layout= »1″ width= »640″ height= »480″ bgcolor= »FFFFFF » allow_full_screen_= »1″ flip_timelaps= »6000″ ]

___

Nos Partenaires Officiels

 
 

error: Content is protected !!