TOULOUGES – CARCASSONNE

Un gouffre sépare les deux adversaires, mais les Panthers sont dans une bonne dynamique, après une première moitié de championnat quelconque. De quoi offrir, un temps du moins, une résistance de qualité, avant d’irrémédiablement céder.

TONNEINS – ALBI

Les Tarnais, demi-finalistes de l’épreuve la saison passée, s’attendent certes à une réception musclée, mais pas de quoi leur faire perdre l’indispensable sérénité. Car les Phoenix d’Ilyass Lamarti évoluent deux divisions en dessous, et le demi des Tigres, Théo Guinguet, mettra un point d’honneur à faire briller ses couleurs sur le stade de ses débuts. Sans oublier, cependant, que Tonneins s’est joué de Trentels (28-26), dimanche dernier en DN1, avec quatre essais signés Farid Nicolas, Labarchède, Benichou et Derosière.

FERRALS – ST ESTEVE XIII CATALAN

Châtiés le week-end dernier par d’autres Catalans, ceux de Baho, les joueurs des Corbières doivent une réaction à leur public. Ils bénéficieront de plusieurs rentrées, pour tenter de s’opposer le plus longtemps possible à la vitesse impressionnante des jeunes de Benoît Albert et Rodney Howe.

APT – LYON

Le venin des Cobras n’est pas suffisamment nocif pour éliminer Lyon-Villeurbanne, autrement mieux armé que Salon, qui est tombé dans les filets de l’équipe de Fédérale, au tour précédent. Reste que les protégés de Yassine Kamboua n’ont une fois de plus rien à perdre dans l’aventure, et les visiteurs feraient bien de rester sur leurs gardes.

Baho entend accueillir Limoux avec les honneurs liés à son rang de leader.
Crédit Annick de Baho

BAHO – LIMOUX

Un choc, un vrai ! Entre deux leaders qui déploient beaucoup de savoir faire, depuis le début de la saison, le spectacle sera forcément de qualité. Et la victoire dans le camp des visiteurs d’Elite 1 ?

BARCARES-PALAU

A Saint-Laurent-de-la-Salanque, les Broncos ne devront pas aborder le duel la fleur au fusil, sinon…

VAL DE DAGNE – VILLEGAIHLENC-ARAGON

La “Canet family” s’apprête à vivre un grand moment, face aux gros cubes du VARL. Et s’il faut tomber, ce sera avec les honneurs.

PIA – VILLENEUVE-MINERVOIS

Le classement d’Elite 2 parle à lui seul. Il faudra juste que les Salanquais ne prennent pas leurs rivaux de haut.

Saint-Martin de Crau s’élancera sans complexe, face à Entraigues, large favori.

ST MARTIN-DE-CRAU – ENTRAIGUES

Les Mérinos joueront sans complexe dès la première minute. Il leur faudra cependant commettre moins d’erreurs que le week-end dernier, lors du coup d’envoi du championnat de DN1, soldé par un revers 34-18 à Ille-sur-Têt. Car l’équipe des frères Khattabi s’est souvent montrée à son avantage, dimanche dernier à Pia, ne s’inclinant que 30-22.

Toulon aura fort à faire, devant Carpentras.

TOULON – CARPENTRAS

Mathis Samaï, grand chasseur d’essais (15 depuis le coup d’envoi de la saison !), voudra s’illustrer, chez les Varois, mais ces derniers risquent fort de se casser les dents sur les Berlingots.

LEZIGNAN – AVIGNON

Jusqu’à dimanche dernier, Lézignan était plus performant qu’Avignon. Il faudra voir si le FCL s’est remis la tête à l’endroit, après le couac enregistré au Moulin devant Villeneuve-sur-Lot. Le SOA, de son côté, ne s’en sort pas. La nouvelle défaite essuyée à Saint-Gaudens, inquiète. On voit mal les Audois ne pas redresser la barre, même si les Provençaux auront à coeur de relever le gant.

Aspet a peut-être un coup à jouer, mais la vitesse du TO Broncos devrait faire la différence.

ASPET – TOULOUSE BRONCOS

Les Loups du Cagire ne sont pas spécialement satisfaits de leur victoire (36-22) obtenue dimanche dernier à domicile, contre la réserve de Lescure, entre fautes de main et manque de concentration. Il est vrai qu’Aspet évoluait sans ses habituels meneurs de jeu. Certains n’hésitent pourtant pas à mettre une petite pièce sur une qualification d’Aspet. Ce qui relèverait toutefois de l’exploit.

RAMONVILLE – SAINT-GAUDENS

C’est la première fois, depuis la création du club en 1969, que Ramonville affronte un club d’Elite 1. Une bonne occasion, pour la réserve du TO Broncos, de vendre chèrement sa peau, sans pour autant espérer tuer l’ours commingeois, car trois divisions les séparent. Mais les Facos ont déjà eu leur heure de gloire, en déjouant le pronostic au tour précédent, contre Réalmont (16-10), une équipe de DN1.

TRENTELS – LESCURE

Le coup est passé tout près, dimanche dernier en championnat, à Tonneins, et la tâche est plus délicate encore, cette fois, face à des Minotaures qui n’ont surtout pas démérité, le week-end dernier à Carpentras (défaite 26-22).

Pujols, en avant toute ! Crédit Photo Joseph 47

PUJOLS – VILLENEUVE-SUR-LOT

Le capitaine Rémy Rinaldi aimerait bien jouer un tour à sa façon à son frère aîné, Julien, le coach de Villeneuve. Tout comme Ali Fakir aimerait bien utiliser son droit d’aînesse sur son cadet Houcine, dont l’équipe reste sur une performance de choix à Lézignan. Mais on ne tient pas aisément les Léopards en laisse. La marche est trop haute.

CAHORS – VILLEFRANCHE-AVEYRON

Dimanche dernier, les Cadurciens ont perdu à domicile face à la réserve              de Villefranche. Cette fois, c’est l’équipe aveyronnaise d’Elite 2 qu’ils accueillent. C’est dire si leur tâche s’annonce ardue, pour ne pas dire impossible, même si tout ne va pas pour le mieux, actuellement, pour les hommes de Paul Bramley.