Alec Bush entouré de ses coéquipiers à Sydney, les frères Izzard.

Auteur de quatre matchs, en 2017, avec Newton Jets, en Intrust Super Premiership de Nouvelle Galles du Sud, et de dix autres, la même année, avec Cabramatta, en Ron Massey Cup, Alec Bush a débuté sa carrière à Guildford.

C’est un talonneur ou troisième ligne qui semblait promis à un bel avenir, en 2014, quand il avait été retenu dans le squad U20 de Parramatta, après un parcours digne d’éloges la saison précédente avec Oakdale U18 (meilleur marqueur d’essais du club, avec 23 réalisations).

En 2018, il portait le maillot de Guildford Owls, dans la compétition du Sydney Shield, puis cette année à la fois ceux de Western Sydney Uni (championnat universitaire de Nouvelle Galles du Sud), et de Oaks Tigers (Groupe 6 de la Country).

En signant à Salon, il entend donner une nouvelle orientation à sa carrière, au sein d’un club ayant également recruté Fahed Zine, Clément Nicosia, Julien Calvo, Dadi Benabbou, et un autre australien, Jake Vrahnos.