NRL R17 Bulldogs vs Canberra Raiders at Belmore Oval .Picture :NRL Photos/Gregg Porteous

Alors que les stars de NRL semblent quelque peu se bouculer pour rejoindre la Super League en 2019 (le trois-quart international du Tonga, Tui Lolohea, pourrait quitter Wests Tigers au profit de Leeds), Warrington a déjà frappé un grand coup en invitant Blake Austin à conduire son jeu jusqu’en 2021.

Le demi d’ouverture de Canberra, élu meilleur joueur de NRL à son poste en 2015, s’est en effet engagé pour les trois prochaines années avec les Wolves, en remplacement de Tyrone Roberts, qui quittera le club du Cheschire en octobre.

Un joueur électrique et bon manieur de ballon, que Steve Price connait bien, pour avoir été l’assistant de Shane Flanagan à Cronulla, l’année où les Sharks ont été éliminés en demi-finale par les Raiders et leur blond meneur de jeu.

Une bonne pioche, assurément, pour Warrington, qui a soufflé Austin au nez et à la barbe de plusieurs autres clubs de NRL et de Super League (comme Parramatta et St Helens), intéressés par le profil d’un joueur de seulement 27 ans, auteur cette saison de quatre essais (42 depuis ses débuts pros en 2011) en 14 matchs avec la “Green Machine”, après avoir porté précédemment les maillots de Penrith et de Wests Tigers.

Mais toutefois prié de quitter en fin de saison les Raiders, pour une question de “salary cap” à respecter.

Elliot et Gubb en approche ?

Rien à voir avec les possibles arrivées en Angleterre, cette saison avant la date limite des mouvements de joueurs, du pilier de Canberra, Charlie Gubb, et du centre/ailier de la Gold Coast, Brendan Elliot, ancien coéquipier de Rémi Casty aux Roosters, en 2014.

Tous les deux ne font en effet plus partie des plans de leurs entraîneurs respectifs.

Gubb, 28 ans, n’a disputé que cinq matchs de NRL cette saison avec les Raiders, contre deux pour Elliot, 24 ans, avec les Titans.

De quoi avoir suscité l’attention, dans l’hémisphère nord…