William Paillès et Maxime Guasch, la Coupe bientôt aux lèvres.

Finale de la Coupe de France Elite 2 – (Challenge Aillères)

BAHO – PIA 40-12

Mi-temps 18-0

Arbitre Fabien Nicaud

Baho : 6 essais Paillès (15), V. Pagès (39), Mencarini (40), Payan (60), K. Belkhiri (65, 74), 4 T Bitigri (15) et K. Belkhiri (60, 65, 74), 4 pénalités Bitigri (1, 20) et K. Belkhiri (50, 53).

Pia : 2 essais S. Bonnet (75), Pacull (80), 2 T Durand.

BAHO : Bitigri – V. Pagès, Pala, R. Maury, Payan – (o) Paillès, (m) K. Belkhiri – Mencarini, Dauliac, M. Da Costa – M. Guasch, Bey – Brahimi.

Sont entrés en jeu Battle, Burghofer, Sabathier, J. Salgues.

PIA BAROUDEURS : N. Franck – M. Garcia, Piquemal, Durand, Billerach – (o) Terrado, (m) S. Bonnet – Léger, Bidaut, Bezo – Pacull, Soula – Berdu.

Sont entrés Masuaute, Rovira, Capdellayre, Meunier.

Si Franck Rovira avait rechaussé exceptionnellement les crampons en l’absence du pilier Mathias Marty, suspendu, ceux des Geckos étaient trop pointus pour un promu.

La logique a ainsi été respectée, et William Paillès pouvait après coup déclarer que “Baho est dans le vrai, désormais en chasse pour le doublé”.

En face, plus que la défaite, c’est après la manière que Franck Rovira pestait, “seuls quelques-uns”, à ses yeux, “ayant relevé le défi, comme Clément Meunier ou Julien Berdu”, Pia ayant “manqué d’envie et d’agressivité”, sans parler d’un “plan de jeu jamais appliqué”.

La vitesse de Baho

Le coach venait de mettre le doigt sur la plaie dont parlait à son tour Anthony Durand : “Nous n’avons complété que deux chaînes de tenus en première mi-temps, nous avons manqué trop de plaquages, rendu trop de ballons, face à des adversaires ayant mis de la vitesse, du rythme”.

Baho était en effet à son niveau, à l’instar de Djybril Dauliac, et Pia devra rendre une autre copie s’il veut exister en cas de demi-finale du championnat, contre… Baho.

Georges Aillères a remis la Coupe à Maxime Guasch