Mais son retour au pays coïncide avec son espoir de gravir la marche, encore haute, qui le sépare des Dragons Catalans.
Entretien avec un joueur talentueux, ambitieux, mais néanmoins réaliste.

Pourquoi avoir décidé de revenir à Saint-Estève XIII Catalan ?
A Albi, j’avais un contrat pro, ici j’ai repris des études par correspondance pour passer le bac en juin prochain, ce qui me permettra, en suivant, d’envisager d’apprendre un métier au cas où je parviendrai pas à rejoindre les Dragons Catalans, car j’ai quitté l’école assez tôt. J’éprouvais également le besoin de me rapprocher de ma famille, même si Albi n’est pas très éloigné géographiquement de Perpignan. Je ferais le bilan dans un an.

Qu’as-tu retenu de ton expérience avec Albi RL ?
Avec la réserve des Dragons je jouais souvent, mais je ratais aussi quelques matchs quand des membres des Dragons étaient reversés avec Saint-Estève XIII Catalan, alors que dans la Tarn, comme arrière ou demi d’ouverture, j’ai eu la chance de disputer toutes les rencontres, ce qui constituait un avantage appréciable.

A quel poste préfères-tu être utilisé ?
A l’arrière, où on bénéficie de plus de liberté, sur le terrain, où on est en mesure de tenter davantage de choses, ballon en mains, mais j’apprécie cependant d’évoluer en demi.

Quel emploi va-t-on te confier en priorité, ici ?
Je vais débuter le championnat à l’ouverture, pour éventuellement ensuite glisser à l’arrière au cas où des Dragons se verraient confier le poste d’ouvreur, une fois que la Super League aura commencé.

Extrait du magazine “Planète XIII” de Novembre 2018.

Pour lire la suite …

[/vc_column][/vc_row]