A Perpignan, les lauréats de la Coupe Lord Derby ont d’abord trinqué dans la Loge panoramique du stade Gilbert-Brutus, avant de partager un dîner au café de la Poste. On ne veut pas connaitre la suite…

Limoux va rentrer du monde en demi-finale.

A Limoux, la nuit aussi a été longue. “Une troisième mi-temps incroyable, les dirigeants en tête, comme si nous avions gagné, et les joueurs se sont rasés la tête”, résume Maxime Grésèque, forcément déçu par le dénouement, mais surtout pas des efforts déployés par ses protégés.

“C’est passé tout près, lever la Coupe à Brutus, sur le terrain des Dragons, aurait été symboliquement énorme, mais la saison n’est pas terminée”, sauf pour Paul Barbaza, Tristan Béteille et Alexandre Bourrel, autant de titulaires blessés de longue durée.

Dimanche, Florian Bousquet a été victime d’une luxation à un coude, “mais il devrait être opérationnel pour la demi-finale du championnat”, au même titre que quatre des absents en finale de la Coupe, Paulos Latu, Maxime Péault, Mathieu Liauzun, Valentin Dominguez, alors qu’en face on ne déplore aucun blessé, la seule incertitude concernant le nombre de joueurs que Steve McNamara laissera à la disposition de la réserve.

Benoît Albert a laissé ses joueurs libres jusqu’à jeudi après-midi, l’heure n’est pas non plus encore à la mobilisation dans le camp opposé, mais une chose est sûre, pour l’entraîneur limouxin : “Pour espérer aller au bout, il ne faudra pas commettre autant de maladresses, et se montrer plus précis dans les tirs au but”.

Tout comme celui des Catalans estime qu’il faudra “afficher davantage de sérénité, ne pas se laisser autant gagner par l’émotion”.

Mathias Pala et Thomas Ambert savourent avec leurs enfants, en attendant la suite.