Aurélien Cologni espérait que Rémi Casty participerait au moins aux deux premiers matchs du championnat d’Europe, mais la décision de l’ancien capitaine des Bleus est tombée, ce mercredi.

Il a prévenu le sélectionneur du XIII de France que son corps disait stop.

Amoindri physiquement par diverses blessures, le joueur de 33 ans préfère profiter pleinement de l’inter-saison pour se ressourcer, et c’est le troisième joueur des Dragons, après Benjamin Garcia, opéré ce lundi d’un bras, et Julian Bousquet, qui doit subir une intervention chirurgicale à un doigt, qui fera défaut aux Bleus, cet automne.

Une page importante de la vie de l’équipe de France se tourne, avec l’arrêt de Rémi Casty, qui avait débuté sa carrière internationale le 21 novembre 2004 au stade Ernest-Wallon de Toulouse, comme remplaçant au coup d’envoi d’un match contre l’Australie (défaite tricolore 30-52), qui avait déjà manqué la Coupe du monde 2017, et dont le dernier match en bleu remonte au 22 octobre 2016 en Avignon, face à l’Angleterre.

L’enfant d’Ornaisons restera assurément comme l’un des plus fiers représentants de son pays, sur un terrain de rugby.