Au lendemain du Congrès fédéral, le président Marc Palanques apprécie que “les clubs aient été à l’écoute, et satisfaits des propositions qui leur ont été faites”.

Un président en outre satisfait de l’organisation des travaux, de la qualité des installations, et touché par les remerciements teintés d’émotion prononcés le soir par “Mouss” Abassi, lauréat du XIII d’Or Treize Fauteuil.

“Il était important de mettre en valeur ceux qui font briller la Fédération sur les stades et parquets”, indique Marc Palanques. Lequel a aussi évoqué, entre autres, le projet du centre national d’entraînement, situé à Alzonne, près de Carcassonne, et qui suit son cours.

Eclairage.

RAPPORT

Celui, moral, de Fabienne Albert, a été particulièrement remarqué, car porté par le souffle de la conviction, de la clarté, de l’énergie positive. “Les tribunes sont pleines d’arbitres, il est dommage qu’ils ne se joignent pas à ceux qui officient sur le terrain, histoire de montrer leur savoir-faire”, a notamment dénoncé la secrétaire générale, rappelant également que la Fédération a fait l’objet de “7 saisines d’huissiers et 2 saisines de tribunaux de Grande Instance, occasionnant un coût de plusieurs milliers d’euros”.

“Nous avons besoin de vous tous pour faire entrer notre sport dans la lumière, soyons solidaires, inventifs, et déterminés”, a-t-elle encore déclaré.

REGLEMENT

Vincent Blériot a annoncé la création d’une Commission d’éthique et de déontologie, et d’un plan Performance Santé destiné à prévenir le dopage, alors que les règlements généraux, notamment la partie disciplinaire, ont été toilettés, allégés, pour davantage de simplification.

“Le cadre des règlements est trop lourd, et inadapté, d’où une modification des statuts à venir”. Des travaux de rénovation auxquels ont été conviés les clubs, comités, ligues et cadres techniques.

TV

“Le package proposé aux chaînes n’a débouché sur aucune suite favorable. France O nous a bien été proposé, pour les finales et France – Nouvelle-Zélande, mais nous avons décliné, car nous n’aurions pas eu d’annonce préalable sur France 2, comme pourtant prévu, et nous devions participer financièrement aux coûts de production”, dit Marc Palanques, conscient de la faible audience de la chaîne d’outre-mer en matière de retransmissions sportives, alors que celle de FFR XIII TV ne cesse d’augmenter, via de nouvelles plateformes.

“Les différents responsables de chaînes rencontrés ont d’ailleurs reconnu la qualité technique du travail réalisé par l’équipe communication”.

Hier dimanche, la retransmission des Finales en direct de Brutus a vu l’audience s’envoler à plus de 50.000 personnes en audience cumulée sur nos supports de communication(sans compter l’audience de nos amis de Treize Mondial et de SportMag qui retransmettaient également le match et le partage sur les réseaux sociaux ou sur le propre site web du Journal l’Indépendant et le réseau social de France 3 Languedoc qui a retransmis l’intégralité du match de 17H30)

SITE INTERNET

Plus de 1,2 millions de pages vues en 2017 (sur une moyenne les années précédentes entre 700.000 et 750.000). 735.000 pages vues à date en 2018, soit en l’espace de cinq mois, un chiffre égal à celui réalisé sur une année, en 2014 et 2015.

ONLY RUGBY

La FFR XIII possède 100% des parts de cette SAS, nouvellement créée afin de proposer aux licenciés du matériel sportif à des prix défiant toute concurrence, “avec possibilité de paiement en quatre fois sans frais”, précise Marc Palanques, satisfait de constater que “les clubs sont séduits par cette initiative”.

VEHICULES

L’accord passé avec le groupe Tressol Chabrier permet l’achat de minibus assorti de remises importantes pour les Ligues, Comités et clubs. La FFRXIII a, par ailleurs fait l’acquisition d’un minibus. Le groupe Tressol Chabrier ayant par ailleurs fait une généreuse dotation à la FFR XIII.

FINANCES

“La première année de mandat était celle du rattrapage, la deuxième celle de la construction, la troisième sera celle de l’investissement, grâce à l’excédent réalisé”, assure le président de la Fédération. “J’espère qu’en 2018-2019 les Ligues et Comités soutiendront financièrement les clubs lors de la phase de brassage, car nous-même participeront à leurs frais de déplacement dans la seconde phase, dite nationale”.

L’assemblée générale financière aura lieu dans la deuxième quinzaine du mois d’octobre, et mettra en relief la bonne santé retrouvée, dans ce secteur.

ATD

“Aujourd’hui, cinq agents de développement sont en place, mais isolés. Nous leur proposons désormais une lettre de mission, avec rapport mensuel à fournir. Il faut établir un pont entre les clubs et les scolaires, afin d’attirer à nous davantage de licenciés. Ce sera entre autres le rôle des agents, dont le nombre devrait au minimum doubler, dans les mois à venir, grâce aux économies réalisées cette année avec les efforts consentis par les élus, arbitres et délégués”.

Dans le même esprit, des conventions d’objectif rémunérées seront passées avec les Ligues, Comités, et certains clubs, afin de satisfaire aux exigences du Ministère de tutelle, pour tenter d’enrayer la baisse du nombre de licenciés chez les jeunes, un phénomène observé dans toutes les fédérations sportives du pays, et d’anticiper celle du financement public.

LIVRET

Un livret de connaissances sera remis à tous les éducateurs, à la prochaine rentrée sportive. De même qu’un livret d’accueil destiné aux familles, œuvre de la DTN et plus particulièrement de Manu Fauvel, afin d’évaluer la progression des jeunes joueurs.

FORMATION

Cette année, 157 éducateurs, 59 entraîneurs de Fédérale, 18 entraîneurs Performance, et 14 éducateurs “VITA XIII”, ont reçu une formation.

FEMININES

Un tournoi devrait être organisé à Port-Barcarès en octobre prochain, réunissant les équipes de France, d’Angleterre, et d’Italie. A défaut, un seul test France – Angleterre aura lieu.

U16

Les 10 et 13 juillet prochains deux tests opposeront la France et l’Angleterre, à Port-Barcarès.

ELITE 1

Les clubs, au nombre de dix, devront fournir en début de saison une liste de 20 joueurs, parmi lesquels trois (deux seulement pour ceux figurant sur la liste des 20 Dragons) seront autorisés à jouer en Elite 2, et deux en DN.

Le championnat débutera en décembre. Au préalable, un Tournoi à 9 sera disputé le 17 novembre, jour de France – Nouvelle-Zélande, qui n’aura pas lieu à Narbonne. Un autre plateau à 9 sera peut-être proposé le week-end suivant.

Un seul Magic Week-End, toujours à Carcassonne, sera mis sur pieds, mais avec un habillage plus prononcé, car incluant des tournois de minimes et cadets.

Des critères plus restrictifs seront mis en place concernant le nombre de joueurs étrangers

ELITE 2

Sur le même principe qu’en Elite 1, les clubs devront fournir en début de saison une liste de 17 joueurs, parmi lesquels trois seront autorisés à évoluer en DN, et deux en Fédérale.

Une poule unique de dix ou douze clubs sera constituée. La FFR XIII est en attente des projets présentés par Toulon et Pia. Des critères financiers et sportifs (obligation d’engager une équipe junior ou de posséder une école de rugby) seront imposés aux prétendants à l’accession. Une décision sera prise le matin de la finale du championnat Elite 1, à Albi, lors de la réunion de la LER.

En Elite 2, 14 mouvements de joueurs dans une rencontre seront autorisés, contre 12 en Elite 1, selon le vœu des clubs concernés.

U19

La formule est inchangée : au terme de la phase de brassage, les dix meilleurs constitueront le championnat Elite.