Toulouse avait mieux débuté que Saint-Gaudens, mais…
Crédit Bernard Rieu

Le match de dimanche

TO BRONCOS – ST GAUDENS 18-28

Mi-temps 12-6

Arbitre Stéphane Vincent

Toulouse : 3 essais Thérond (17, 31, 44), 2 T Bouscayrol (17, 31), 1 pénalité Bertrand (46).

St Gaudens : 5 essais M. Stefani (37, 69), Lucas (54), Freeman (57), Delage (74), 4 T Keenan (37, 54, 57, 74).

TOULOUSE : Benjamin Laguerre – Depeyre, Y. Reynaud, Telaï, Dussert – (o) Thérond, (m) TomothéBertrand – Lounnas, Bouscayrol, K. Bentley – Chatras, Fourquet – Wastjer.

Sont entrés en jeu Pezet, Michalak, Tranier, Stone.

ST GAUDENS : Chanet – Medjebeur, Delage, Masuaute,                Lucas – (o) Keenan, (m) Th. Franck – Wilshere, Arthur Anger, Capparos – Moliner, M. Stefani – Freeman.

Sont entrés Quemener, Dumas, Viscay, Alexandre Anger.

Nittim Pedrero et Alex Grant ont conduit Albi à la victoire.

Plus 20

Corentin Le Cam n’a pas caché son étonnement, à la lecture d’une article qui lui était récemment consacré dans un hebdomadaire de rugby. A en croire ce dernier, probablement mal renseigné, ou tout simplement victime d’une “coquille” à l’impression, l’international U19 de St Estève XIII Catalan pèserait… 94 kg.

Or, le géant de 2,07 m, qui s’est considérablement étoffé ces derniers mois, en accuse vingt de plus sur la bascule. 114 kg qui font de lui un redoutable avant, comme le SO Avignon, après d’autres, l’a constaté à ses dépens, samedi soir à Saint-Estève.

Alexandre Bourrel et Limoux ont pris le meilleur sur Samy Masselot et Villeneuve-sur-Lot.
Crédit Richard Photographe

Effort

A l’inverse par exemple de Steve McNamara, qui en deux ans et demi de présence à la tête des Dragons Catalans, est incapable de s’exprimer correctement en français, Greg Bird, le nouvel assistant de Benoît Albert à la barre de l’équipe réserve, s’efforce de parler la langue de Molière, même s’il a encore besoin du traducteur Julien Touxagas.

Des efforts payants, car les progrès en ce domaine sont sensibles, de la part de la “légende” australienne.

“Il demande à porter l’eau aux joueurs sur le terrain, à l’exception de samedi car il était blessé à un mollet, il découpe les actions du match à la vidéo, et prépare des séquences individuelles à l’intention des joueurs”, se félicite Benoît Albert.

Et les joueurs de Saint-Estève XIII Catalan sont les premiers à apprécier les précieux conseils de “Birdy”…

St Estève XIII Catalan et Avignon ont livré un duel de grande qualité.
Crédit Justine Rey

U19

Huit internationaux U19 de l’année étaient alignés contre Avignon. Dont Romain Khedimi, qui faisait ses débuts en équipe fanion de Saint-Estève XIII Catalan, et qui a beaucoup apporté en matière d’élan offensif et de détermination défensive, aux côtés de ses anciens partenaires de tournée en Nouvelle-Zélande, Robin Brochon, Mathieu Cozza, Valentin Zafra, Mathieu Laguerre, Hugo Salabio, Corentin Le Cam, Jayson Goffin.

Lequel débutait également, dans les rangs sang et or, alors qu’en face se trouvait un autre “Bleuet”, Corentin Rey, et un prometteur junior, Baptiste Avis, auteur d’un bel essai.

Promesse

Deux juniors de Palau ont disputé le premier match d’Elite 1 de leur carrière, à Carcassonne : Mike Parenti, au centre, formé à l’Etoile Sportive Catalane (XV), auteur d’un essai une semaine plus tôt lors de la victoire sur les U19 de Limoux, et Nicolas Chalmey, au poste de pilier.

Et le staff des Broncos a apprécié leur prestation.

Paroles

De Samy Masselot, pilier de Villeneuve-sur-Lot, dans les colonnes de L’Indépendant : “A treize contre onze, nous n’avons pas su profiter de cet avantage numérique, alors qu’à la mi-temps nous étions toujours en course pour la victoire”.

De Fred Camel, co-entraîneur de Carcassonne : “A l’exception du premier quart d’heure, nous avons déjoué, ne respectant pas ce qui était demandé. Seule la défense a donné satisfaction”.

De Patrick Alberola, co-entraîneur de Carcassonne : “Sans mise en place de projet de jeu, pas de plaisir. Aussi ce match est-il vite à oublier”.

De Greg Bird, entraîneur adjoint de St Estève XIII Catalan : “Les joueurs ont su réagir, à force de mental et d’envie, et les nouveaux venus ont été performants”.

De Renaud Guigue, entraîneur d’Avignon : “Nos douze points d’avance n’ont pas suffit, les Catalans s’étant montrés performants dans leurs temps forts en deuxième mi-temps. Mais face à un adversaire de ce calibre, Avignon s’est montré à la hauteur, sans Joris Bissière ni Fabien Jullien. La cohésion est déjà là, les bases sont saines, il nous reste à nous montrer meilleurs avec le ballon”.

De Jack Payne, demi d’Avignon : “La victoire aurait pu sourire à une équipe comme à une autre, mais durant dix minutes nous avons reculé face aux charges des Catalans . On retire néanmoins beaucoup de positif de cette rencontre”.