Damien Cardace (Lézignan) : “On s’est fait peur jusqu’au bout”.
Crédit MM Photographe

VA Rugby League

Pas moins de trois joueurs ayant évolué dans le passé en Super League, affrontaient Lézignan, dans les rangs de Villegailhenc-Aragon : Louis et Vinnie Anderson, Patrick Ah Van.

Un autre joueur du VARL, Saia Makisi, a joué en Championship, avec Whitehaven (en 2008, il a affronté Lézignan et Wigan, en Challenge Cup), et a été international du Tonga en 2006, contre les Fidji, aux côtés notamment de Lopini et Mickey Paea, Willie Manu, Fuifui Moimoi, Fetuli Talanoa.

Enfin, Ty Pau (deux capes avec les îles Cook, en 2000) a joué en Elite 1 avec Limoux et Carcassonne.

C’est dire si l’expérience ne faisait pas défaut aux Aragonais, passés près d’une qualification surprise (ils menaient 20-16 jusqu’à 13 minutes du gong !), alors qu’en face manquaient à l’appel Julien Bartuziak, en délicatesse avec son dos, Thomas Lacans (entorse du genou contre Avignon), indisponible environ deux semaines, Cyril Stacul, Timothey Grandjean, Benjamin Sarda, Patrick Amila, Benjamin Tort, toujours pensionnaires d’une infirmerie qu’avaient quitté Jamal Fakir, Tua Tualima, Dgino Waeldo et Damien Cardace.

Nabil Djalout (Carcassonne) s’est blessé à une épaule en première mi-temps, samedi à Albi.
Crédit @astreizix

Epaule

Nabil Djalout, explosif une semaine plus tôt en championnat, à Perpignan, s’est blessé à une épaule, à Albi, et il est à l’arrêt pour un mois.

“Il ne s’agit pas de l’épaule qui m’avait tenu éloigné longtemps des terrains”, s’est toutefois rassuré l’ancien joueur de Sheffield, spectateur le lendemain du match Palau – Limoux.

Absents

John Boudebza (coup sur une cuisse, le week-end précédent à Villeneuve-sur-Lot), tenait finalement sa place dans les rangs de Palau, privé de Karim Madani (opéré voici une semaine d’un genou, et saison terminée), Tayeb Aroun, Marc Janicot, Laurent Castaillet, blessés, et Anthony Carrère, absent à Villeneuve, faisait son retour, alors qu’en face il manquait plus de monde : Benjamin Vergniol, opéré d’une fracture du métacarpe et “out” pour deux mois, Mathieu Liauzun (suspendu), Alexandre Bourrel, Ryan Stig, Valentin Yesa, Paul Barbaza, Léandre Torrès, Romain Péault, David Loko, ces trois derniers blessés voici une semaine à Albi.

Mais Maxime Herold, Alexandre Mickalezyk et Lucas Vergniol effectuaient leur rentrée, et tous les trois se sont signalés à leur avantage, comme Thomas Lasvenes et Quentin Garrouste, et Mathieu Mayans en première mi-temps, face à des Broncos ayant raté leur entame, avant de se ressaisir, mais trop tard pour espérer se qualifier.

Triplé

Le centre limouxin Quentin Garrouste a réussi la performance de signer trois essais, dont le premier de son équipe, en l’espace de 23 minutes.

Doublés

Avec un seul changement par rapport à l’équipe victorieuse de St Estève XIII Catalan (Teddy Sadaoui à la place de Geoffrey Zava), Carcassonne a confirmé ses bonnes dispositions actuelles, face à des Albigeois privés de Clément Tailhades et Gaëtan Estruga, blessés au genou, mais forts dans l’engagement physique, et un peu moins dans la finition de leurs actions offensives, malgré le doublé de Nittim Pedrero, imité par Alex Grant.

Un doublé également à mettre à l’actif de Dgino Waeldo, auteur du premier puis du dernier essai de Lézignan, à Villegailhenc. Comme Robin Brochon, l’arrière de St Estève XIII Catalan, à Carpentras, où son coéquipier Ugo Martin a lui aussi marqué deux essais.

Résistance

Sans Thomas Ambert, suspendu deux matchs, Saint-Estève XIII Catalan a logiquement conduit le bal, à Carpentras, mais les Vauclusiens ont retardé l’échéance au maximum, encaissant deux essais de trop, sur la fin, en infériorité numérique.

Paroles

De Nabil Djalout, deuxième ligne de Carcassonne : “Il y a eu un gros combat physique, devant, les Albigeois étant armés dans ce domaine, mais nous avons fait front, et une fois encore Gary Lo a fait des étincelles, sur son aile”.

De Jean-François Albert, directeur sportif de Carcassonne : “Albi nous a poussé dans nos derniers retranchements mais s’ils se sont montrés plus agressifs que nous, ils étaient à l’inverse moins efficaces”.

De Joris Canton, entraîneur d’Albi : “Je suis légèrement déçu, car si nous avions été plus disciplinés, nous aurions pu l’emporter”.

De Benoît Albert, entraîneur de St Estève XIII Catalan : “Nous avons mis du rythme d’entrée de jeu, et avons joué plus vite que notre adversaire, ce dernier étant toutefois à féliciter, pour son âpre résistance”.

De Jérôme Alonso, co-entraîneur de Carpentras : “Je suis un peu déçu par l’ampleur du score, mais satisfait de l’implication des joueurs, qui ont réalisé une bonne première mi-temps, devant un public nombreux. Ils n’ont vraiment pas à rougir de cette défaite face à une équipe du haut de tableau de l’Elite 1”.

De Maxime Grésèque, entraîneur de Limoux : “Tous les joueurs ont répondu présent, avec une entame déterminante, et des chaînes complétées. Nous avons eu la réussite en plus”.

De Mickaël Murcia, capitaine de Limoux : “Notre début de rencontre a fait mal à Palau, les consignes ont été appliquées, et nous étions concernés en défense, mais nous nous attendions à une autre opposition”.

D’Olivier Elima, entraîneur de Palau : “Nous avons défendu les trois-quarts du temps, en première période, il nous était donc impossible de l’emporter, la fatigue engendrant un manque de lucidité, contre un adversaire réaliste”.

De Bruno Castany, arrière de Palau : “Nous avons un peu réagi, mais trop tard, suite à une première mi-temps au cours de laquelle nous sommes passés à travers”.

De Damien Cardace, capitaine de Lézignan : “On s’attendait à ce style de duel, et nous n’avons pas respecté le plan de jeu, commettant trop d’erreurs, au point de se faire peur jusqu’au bout”.

Robin Brochon a inscrit un doublé pour les Catalans, à Carpentras.
Crédit Justine Rey