Demi-finales de la Coupe Luc-Nitard

Baby et Chevreton font la décision

La botte d’Alan Baby a conforté la victoire des Catalans sur la fin.

ST ESTEVE XIII CATALAN – AVIGNON 30-22

Mi-temps 20-12

Arbitre M. Caffin

St Estève XIII Catalan : 5 essais Bled (9), Bouajaj (13), Laurent (19), Jobe (35), Llong (49), 3 T et 2 pénalités (67, 77) Baby.

Avignon : 4 essais Baudry (16), Tixador (25, 54), Lledo (43), 2 T et 1 pénalité (66) Baudry.

Cartons jaunes :

St Estève XIII Catalan : Bled (53). Avignon : Emblard (68).

ST ESTEVE XIII CATALAN : Bouajaj – Arthur Cousin, Baby, Jobe, Salomé – (o) Munuera, (m) Aggery – B. Rougé, Huescar, Vailhen – Laurent, Llong – Bled.

Sont entrés en jeu Parès, Drouard, El Fizazy, Deforest.

Eliazord et Rey ne sont pas passés loin de la qualification.

SOA : Rey – Eliazord, Colombier, Lledo, Demonte – (o) Alvado, (m) De Macedo – Emblard, Tixador, Axel Fages – Avis, Delor – Baudry.

Sont entrés M. Arnaud, Hughes, Dorce-Hantz, Allio.

Au coup d’envoi, les Catalans n’étaient sûrs de rien, amoindris par les absences sur blessure de Romain Khedimi, Cyril Ferrer, Arthur Nunez, Walid Aichouche, Hugo Boudebza, Guillaume Gorka, alors que Joe Chan, Hugo Delaunay et Lucas Ribas étaient suspendus.

Mais en bons leaders qui se respectent, avec deux seules défaites au compteur cette saison (contre Palau et Lézignan), ils ont éliminé le troisième du classement, le SOA, par ailleurs leur adversaire malheureux de la finale du championnat de France 2018.

Plus jeunes et donc moins expérimentés que ceux de la cuvée 2017-2018, malgré la présence en leur sein de Barthélémy Rougé, Sébastien Bled et Florian Vailhen, les Sang et Or de Bruno Vergès et Patrick Noguera, ont ainsi bravé un sort contraire, face à des Provençaux alignant pour leur part Lucas Emblard, David De Macedo, Corentin Rey, Luc Delor.

Animée de bout en bout, la rencontre a valu par son rythme et son engagement physique, les deux formations devant être englobées dans les mêmes éloges, le SOA ayant eu le mérite de revenir à quatre longueurs de son rival, à un quart d’heure de la fin, Alan Baby confortant l’avance des siens via deux précieuses pénalités.

Le Toulousain Pierre Chevreton a inscrit un triplé dans les six dernières minutes

TOULOUSE – LEZIGNAN 34-26

Mi-temps 17-6

Arbitre Cyril Vergnes

TO : 7 essais Jocelyn (33), Lievy (41), Tim. Bertrand (43), Ribeiro (61), Chevreton (74, 77, 80), 2 T et 1 pénalité (5) Chevreton.

FCL : 5 essais Faustino (10), Malleus (23), Enzo Benausse (26, 49), Brocas (53), 2 T Enzo Benausse, 2 drops Enzo Benausse (38), Monteil (71).

Carton jaune à Lézignan : Faustino (72).

Plus aguerri, avec l’apport de plusieurs joueurs d’Elite 1, le TO s’est qualifié à l’arraché, grâce au triplé de Pierre Chevreton lors des six dernières minutes, face à un rival au cœur énorme.

Le doublé d’Enzo Benausse n’a pas suffi à Lézignan.