La dernière fois (et en même temps la première) que la France a affronté les Reggae Warriors, c’était juste avant son départ pour la Coupe du monde 2017, à laquelle la Jamaïque n’était pas conviée.

La prochaine fois (les discussions entre les deux fédérations étant en bonne voie), il en ira autrement, car les Warriors des Antilles se sont qualifiés pour le Mondial 2021.

C’est ce qu’a tenu à rappeler Aurélien Cologni aux joueurs du groupe suivi, ce mardi à Port-Barcarès, avec un parfum d’ambiance en direction de leur prochaine confrontation : soleil parfois voilé mais torride, récupération sur une plage de la station balnéaire…

Seule différence entre la Méditerranée et la mer des Caraïbes : la température de l’eau…

Ce qui n’a pas empêché les présents (Justin Sangaré et Lambert Belmas étant respectivement retenus par le TO et les Dragons, Bastien Escamilla a été récemment opéré d’un genou, Damien Cardace et Clément Durandal n’avaient pu se libérer de leurs obligations professionnelles) de faire trempette, après un entraînement soutenu et de qualité, au stade de la mer.

“Des joueurs toujours aussi impliqués”, se félicitait Aurélien Cologni, le groupe ayant été libéré après le repas pris en commun au Mas de l’Ile, le match d’opposition prévu avec les Dragons ayant été annulé, récupération oblige pour des Sang et Or minés par trop de blessures.

Le prochain rassemblement du groupe suivi est fixé au 1er août, avec une opposition face au TO, à Toulouse, d’autres stages étant prévus d’ici le match des Origines, fin septembre, et un éventuel double rendez-vous avec les Reggae Warriors.

Sachant que plusieurs joueurs du groupe suivi enchaîneront les deux rencontres, pour une dernière évaluation avant le choix de la sélection en partance pour l’Australie (matchs contre les Kangourous U23 le 26 octobre, et la Western Province le 30.)

C’est dire si le menu estival sera copieux, pour les candidats au périple australien.