Le Barcarésien Romain Navarrete sera au rendez-vous des Bleus, mercredi.
Crédit Bernard Rieu

« Ce stage est important car il se situe à la charnière entre la fin d’une saison et le début d’une autre. » Le stage de l’équipe de France programmé le mercredi 21 août à Port-Barcarès se limitera à un entraînement ouvert au public sur le terrain de Salses. Mais pour Aurélien Cologni, le sélectionneur de l’équipe de France, ce mini rassemblement revêt une grande importance car il va permettre de faire un pont entre hier et demain. Il va être l’occasion de poser les jalons de la saison internationale qui va débuter en l’automne tout en faisant en sorte de rester sur la dynamique du titre de champion d’Europe décroché en 2018.

L’après-midi sera donc consacré à la présentation et à l’approche des deux principales échéances de cette fin d’année pour les Bleus : la participation à la première Coupe du monde de rugby à IX les 18, 19 et 20 octobre dans la banlieue de Sydney, dans une poule de qualification composée de l’Angleterre, du Liban et du Pays de Galles ; les deux matches programmés dans la foulée face aux babys kangourous le 26 octobre, et la Western Province quatre jours plus tard.

Au cours de cette journée de reprise de contact pour laquelle 27 joueurs ont été présélectionnés, Aurélien Cologni entend préciser quelques points et hiérarchiser les objectifs. Il va tout d’abord expliquer aux uns et autres les exigences du rugby à IX, « qui répond à des critères de jeu très précis et nécessite notamment beaucoup de fraîcheur. » C’est justement pour connaître le degré de motivation et d’implication de son groupe par rapport à cette compétition qu’il a aussi prévu des entretiens individuels.

Aurélien Cologni souhaite que ses joueurs cadre comme ceux moins installés en équipe de France fassent preuve d’assez « d’honnêteté dans l’analyse » pour « décliner la perspective de disputer une Coupe du Monde à IX s’ils n’y ont pas ni la tête ni les jambes » après une éprouvante saison de Super League.

« Cela serait pénalisant pour tout le monde » prévient l’entraîneur des Bleus.

«On a toujours dit que cette coupe du monde à IX n’était pas une priorité pour nous mais plutôt l’occasion de lancer de jeunes joueurs que l’on n’a pas encore vu à l’œuvre à ce niveau» rappelle l’entraîneur des Bleus qui ne déroge pas à sa logique « de préparer la Coupe du Monde 2021 ».

Il accorde donc la plus grande importance aux deux rencontres au programme du XIII de France sur le sol australien et notamment à celle prévue face à l’équipe d’Australie des moins de 23 ans, le 26 octobre.

Les joueurs de l’équipe de France s’entraîneront le mercredi 21 août à partir de 11 heures sur le terrain de la commune de Salses. Cet entraînement ouvert au public sera aussi l’occasion d’associer l’école de rugby du club local qui essaye de se relancer sous l’impulsion de son maire, Jean-Jacques Lopez, un treiziste convaincu, et ancien joueur.

Match des origines le 28 septembre

L’encadrement de l’équipe de France a multiplié les contacts afin d’organiser un voire deux rencontres amicales avant le départ de l’équipe de France pour l’Australie le 13 octobre.

Mais les négociations menées avec la Jamaïque puis le Pays de Galles n’ont pas abouti pour diverses raisons. Le seul galop d’essai avant l’annonce de la sélection début octobre sera donc le match des Origines le samedi 28 septembre.

Il mettra aux prises les joueurs français de premier plan ayant commencé leur carrière dans des formations localisées à l’est de la carte de France, à ceux ayant fait leurs classes dans des clubs situés à l’ouest de notre pays.

Le lieu de ce choc géographique n’a pas encore été arrêté.

Départ pour le “Nine” le 13 octobre

Deux vagues de départ pour Sydney. Les seize joueurs appelés à disputer la Coupe du monde de rugby à IX s’envoleront pour Sydney le 13 octobre. Ils seront accompagnés par sept membres du staff dont bien sûr Aurélien Cologni, le sélectionneur.

Les sept ou huit joueurs qui compléteront l’effectif pour disputer les deux matches au menu de la mini tournée de l’équipe de France quitteront le sol français le 18 ou le 19 octobre. Tout le groupe sera de retour en métropole le 1er novembre.

Nombre de joueurs du TO seront présents à Port-Barcarès.
Crédit Bernard Rieu