Ancien joueur de Port Kembla, aux îles Fidji, puis de Glebe Dirty Reds (Ron Massey Cup) en 2018, avant de rallier les Western Suburbs Magpies de la même compétition en 2019, Jowasa Drodrolagi, puissant avant ou centre de 25 ans, a représenté le XIII du Premier Ministre des Fidji, le 11 octobre 2019 contre le XIII du Premier Ministre australien.

Auteur de 67 minutes de jeu, au poste de deuxième ligne, lors de ce match perdu 10-52 par les Fidjiens, “Joe” était ce jour-là le coéquipier d’Osea Sadrau, un ex joueur de Carcassonne, club dont il défendra les couleurs en 2020-2021.

Agé de 25 ans depuis le 12 avril dernier, son 1,91 m et ses 104 kg devraient rehausser le potentiel du pack jaune et noir, dès lors qu’il vise une sélection pour la Coupe du monde 2021 avec Bati Fidji.

“Je compte travailler dur pour arriver à mes fins”, explique ce colosse qui, confinement oblige, n’a disputé qu’une seule rencontre de Ron Massey Cup, cette saison, dans les rangs des Kaiviti Silktails, un club fidjien semi-pro présidé par l’ex pilier international Petero Civoniceva, et entraîné par Wes Naiqama, autre “figure” de Bati Fidji.

Une équipe invitée pour la première fois, cette année, à disputer la Massey Cup, et qui s’engagera en NSW Cup la saison prochaine.

Auteur notamment d’un doublé avec les Magpies, le 21 août 2019 contre Brothers, Drodrolagi a donc choisi cette année une autre voie, française celle-là, avec l’espoir d’attirer vers lui les yeux des sélectionneurs.