Pour leur première sortie, les Minotaures encaissent certes 6 essais, mais le bilan n’est pas pour autant catastrophique, affirme Manhac, l’entraîneur : “On commet trop de fautes sur ce match, mais on a été très présents dans le bras de fer. Et on ne ramène pas de blessés, alors qu’il y en a 3 côté Pia, dans un match qui s’est joué dans un bon esprit. Nous avons beaucoup travaillé le physique en avant saison, pour ne pas renouveler l’incroyable série de blessures de la saison dernière”.

Même si le travail avec ballon va être à l’ordre du jour maintenant, on regrettera ces 6 ballons tombés en première mi-temps, qui sont autant d’offrandes à l’adversaire. D’erreur en erreur, Pia marque ses essais au bout d’une vingtaine de tenus : une erreur, un hors-jeu, redonnant chaque fois le ballon aux locaux.

Parvenus à la mi-temps avec un déficit de 10 points, les Minotaures font une excellente entame du second acte et sont tout près de marquer à la 53è minute, mais… ils lâchent le ballon dans l’en-but, un ballon qui pouvait valoir un retour à 16-12, et encaissent un essai sur la contre-attaque pour un 22-6 qui les met à distance.

Les 10 minutes qui suivent les verront concéder deux nouveaux essais transformés pour un lourd 34-6, avant de marquer par Martinez un second essai (68è), qui scellera le score final (34-10). Si le match dans son ensemble a été très propre, une décision arbitrale surprenante a conduit à l’attribution d’un carton rouge à la dernière minute au capitaine Clément Salacroup. Des deux côtés, on regrettera un mal récurrent, sans accabler le corps arbitral : son manque de formation manifeste, qui pénalise le jeu dans son ensemble. Quant aux Minotaures, ils devraient trouver dans les prochaines semaines, une fluidité qui leur a fait défaut.

PIA 34 – LESCURE 10

Mi-Temps : 16-6.

Pour Pia : 6 essais, 5 transformations.

Pour Lescure-Arthès : 2 essais Fedou (22è), transformé par Carensac, Martinez (68è).

Racing club Lescure-Arthès XIII : Neuville, Delbarre, Spina, Martinez, Bascoul, Carensac, Denis, Salacroup (cap), Fedou, Merle, Sirven, Tuzik, Portal, Dias, Denimal, Thomas, Mazars, Darnac, Kold.

Source : M.F – La Dépêche