Joan Guasch

Dix joueurs parmi les 27 du groupe suivi retenus pour le stage du vendredi 17 mai à Port-Barcarès, participeront le soir à Badalone, près de Barcelone, au Mondial de Five’s Touch organisé par Nicolas Zambon et Mathias Garrabé, en marge du choc de Super League du lendemain au Camp Nou de Barcelone.

Au préalable, Thomas Lasvenes, Charles Bouzinac, Clément Soubeyras, William Ousty, Thomas Lacans, Vincent Albert, Romain Puso, Fabien Flovie, Arthur Mourgue, Louis Carré, qui composeront l’équipe de France de Five’s, s’entraîneront au stade de la Mer aux côtés des autres présélectionnés pour les échéances de l’automne, précédées par des matchs d’opposition face aux Dragons Catalans et au Toulouse Olympique, voire un duel estival contre le Pays de Galles ou l’Ecosse (discussions toujours en cours).

Le groupe suivi, c’est aussi celui concerné par le Match des Origines de la fin septembre, et la rencontre entre le XIII du Président et les Dragons Catalans, en janvier prochain, et pour l’heure ce sont les joueurs s’étant récemment distingués avec leurs clubs, qui le 17 mai “en fin de matinée, après un échange avec les membres du staff technique des Bleus, répéteront leurs gammes offensives sur la pelouse du stade de la Mer”, indique Aurélien Cologni, lequel accompagnera à Badalone les dix choisis pour le Five’s.

La jeune garde

Un sélectionneur qui, fidèle à sa ligne de conduite depuis sa nomination voici un peu plus de trois ans, n’hésite pas, après avis donné par les entraîneurs de club, à convoquer quelques espoirs aux rassemblements tricolores.

Dorian Gouzy.

C’est le cas cette fois de Dorian Gouzy, “qui a un profil intéressant sur l’aile, par sa vitesse et son gabarit”, Thomas Lacans, en vue ces derniers temps avec Lézignan, et la porte n’est surtout pas fermée à d’autres révélations de la saison.

“J’ai décidé par exemple de laisser Jayson Goffin, pour l’heure, avec son club, alors que Clément Tailhades est actuellement blessé, mais ils font partie, comme d’autres, de la jeune garde sur laquelle je table, à l’avenir”, précise un coach ayant par ailleurs rappelé Clément Soubeyras, un ancien international dont la dernière cape remonte au 22 mai 2015 contre la Serbie.

“Je l’ai vu plusieurs fois à l’oeuvre, cette saison, et il est souvent décisif, à l’arrière comme à l’aile”, note Aurélien Cologni, tout autant séduit par les performances réalisées cette année par Joan Guasch.

“Il a été capitaine du XIII du Président contre les Dragons, en janvier, et depuis il ne cesse de confirmer sa capacité à gérer le jeu, tant au pied qu’à la main”.

D’autres Bleus potentiels, ou ayant déjà porté le maillot tricolore, ne sont cette fois pas invités.

“Les demi-finales de Coupe auxquelles j’ai assisté, samedi, m’ont éclairé sur mes choix du moment”, souligne le sélectionneur, pour qui la concurrence a toujours du bon.

Clément Soubeyras.
Crédit @astreizix