Théo Fages avait déjà eu l’occasion de se rendre dans le temple de Wembley. Mais c’était en simple spectateur pour assister à la finale de 2011 entre Wigan et Leeds. Le samedi 24 août le demi international français pénétrera sur la pelouse de la légendaire enceinte anglaise avec la ferme intention d’enrichir son palmarès d’une victoire en Challenge Cup avec son équipe de Saint Helens face à Warrington. Les Saints ont facilement franchi le cap des demi-finales en éliminant Halifax, 26 à 2. “C’était effectivement un objectif personnel d’évoluer dans ce stade un jour, reconnait Fages. Et bien sûr qu’on j’ai envie de gagner cette Coupe, on pratique un sport de haut niveau pour remporter des trophées. » « Nous prenons les objectifs les uns après les autres et il n’est pas question d’établir des priorités.”

Pour l’instant, celui qui est train de devenir une vraie star en Angleterre savoure son plaisir d’avoir prolongé de deux ans son contrat avec les Saints alors que l’Australie le courtisait avec insistance. «Oui, notre parcours me conforte dans mon choix mais je savais que nous avions le potentiel pour réussir de belles choses au sein de l’un des meilleurs clubs de Super League. » Fidèle à son tempérament modeste, instruit par un parcours qui n’a pas toujours été linéaire, le Catalan refuse de se mettre en avant. « Je travaille dur, je prends du plaisir, j’essaye d’aider au mieux les copains sur le terrain mais je garde la tête sur les épaules et je préfère rester discret et mesuré. »

Signe d’une maturité précoce à 25 ans à peine (il les aura le 23 août), ce refus de se laisser griser lui permet aussi de ne pas occulter son lien très fort avec l’équipe de France. Si « son corps se sent bien » et si son club n’y voit pas d’objections, le petit prince de Saint Helens a très envie de participer aux deux matches que l’équipe de France doit disputer en Australie cet automne, face aux babys Kangourous le 26 octobre et la Western Province quatre jours plus tard. « Oui cela me tente et j’aimerais faire partie du groupe qui partira rejoindre l’équipe de France de IX. C’est toujours un honneur et un bonheur de porter le maillot bleu. »