FRANCE – ANGLETERRE CADETS 24-20

Mi-temps 10-6

Arbitre : Geoffrey Poumès

Temps ensoleillé et très chaud, léger vent du nord

France : 5 essais Brocas (16), Cuellar (29), Morin (45, 48), Gagnon (70), 2 transformations Fabre (29, 48).

Angleterre : 4 essais Roby (23), Manley (45), Brinning (62), Beddall (66), 2 transformations Dodd (23, 66).

Carton jaune : Beddall (England Youth) à la 45è.

Dans le rythme d’entrée de jeu, les Bleuets ont tenu la dragée haute, dans ce duel toujours équilibré, à des Anglais plutôt bien en place au plan offensif, mais peut-être pas suffisamment inventifs pour espérer déjouer les plans défensifs de leurs hôtes.

Lesquels, forts de leurs gabarits plus que respectables, n’avaient rien à envier aux insulaires. Y compris en attaque, même si une 40/20 de Baptiste Fabre n’autorisait pas Hugo Lescouzères à trouver la faille, à quelques centimètres près.

En face, c’était le talonneur George Roby qui menaçait bientôt le camp français, mais son vis à vis, Louis-Esteban Biville, veillait au grain, sortie sur blessure à l’appui, et remplacé par Lucas Cuellar.

Luc Brocas, lui, exploitait un coup de pied rasant de Baptiste Fabre pour ouvrir le score.

La transformation de César Rougé rencontrait un montant des poteaux mais qu’importe, les Bleuets étaient devant.

Pas pour longemps, hélas, car l’indiscipline gagnait le camp français et, en suivant, Roby trompait la défense française.

Reste qu’à la mi-temps, le score avait fait de nouveau un saut de puce de l’autre côté, avec Lucas Cuellar, auteur d’un départ derrière le tenu ponctué de deux crochets, le Lézignanais tutoyant ainsi le magnifique.

Le même qualificatif peut être employé pour le deuxième essai anglais, Manley ne s’étant pas fait prier, au bout d’une passe sautée, pour punir des Bleuets ayant rendu une nouvelle fois le ballon.

Mais Vianney Morin, alerté par Cuellar, faisait apprécier à la fois sa vélocité et sa feinte de corps, pour remettre les siens en selle, au tableau d’affichage (14-10).

Et au bout d’un mouvement d’une bonne cinquantaine de mètres, assorti de quatre passes, quoique pas toutes maîtrisées, l’ailier réolais se fendait d’un doublé bienvenu.

Preuve que les Bleuets avaient mieux apprivoisé la chaleur, comme le rythme élevé de la rencontre, même si Brinning se jouait de la défense française sur le flanc droit (20-14).

Mais Beddall, en force, après une 40/20 offerte involontairement par l’arbitre, permettait à England Youth d’égaliser. Lucas Gagnon, d’un offload majestueux, envoyait ensuite Fabre sous les barres. Celui-ci ratait ensuite un drop, mais qu’importe, car les Anglais ne pouvaient refaire leur retard. Ils ont trois jours pour ruminer leur revanche…