L’Inde, qui n’a pas encore disputé le moindre match international, entrera dans l’histoire le 13 juillet prochain, à Sydney, au moment d’affronter l’équipe nationale de Colombie.

Il s’agira, pour celle-ci, 48è nation mondiale, de sa quatrième rencontre, après ses défaites, en 2018, face au Brésil (52-14), et l’Argentine (28-16), dans la coupe d’Amérique du Sud s’étant déroulée à Sao Paulo, puis contre El Salvador (48-10), à Brisbane.

Les Indian Jungle Cats, officiellement nés en 2018, sont composés de joueurs indiens ou originaires de ce pays, évoluant en Nouvelle-Zélande, Australie, USA, alors que la pratique é débuté dans le pays voici plusieurs mois.

Une vingtaine de jeunes d’origine indienne, âgés d’une dizaine d’année, évoluent par ailleurs actuellement à Blacktown, en Nouvelle Galles du Sud, au sein d’un programme d’initiation mis en place par la Fédération de cet état.