Peux tu te présenter ?
Adrien Zittel, 37 ans, célibataire, en pleine reconversion professionnelle. Après avoir fait une formation de ski man et de technicien snowboard en 1999 / 2000, j’ai travaillé dans différents magasins de ski durant les saisons d’hiver pendant 9 ans. Mon dernier emploi a été agent d’entretien à la Semcoda.
Durant mon enfance j’ai aussi pratiqué plusieurs sports comme le foot, le tennis, mais très peu. Je suis resté 4 saisons en street hockey chez les Crazy-Cat de Martignat.
Il y a 5 ans maintenant on m’a initié au rugby XIII fauteuil chez les Dahus d’Arbent. Très vite j’ai accroché à ce sport partagé entre Handis / valides.
Année après année j’ai gravi les « échelons ». Je suis aujourd’hui, entraîneur de l’équipe première et de l’équipe développement National + 20 ans, joueur et dirigeant du club. J’ai un diplôme d’éducateur rugby XIII option fauteuil et un BPJEPS ASC passer au CFA du sport de Moirans-en-Montagne. J’ai aussi suivi la formation ABECEDAIRE Handisport à Annecy (diplôme fédéral FFH).

Adrien avec son diplôme du BPJEPS

Dans quel club œuvres tu ?
Depuis fin 2015, je suis au Dahus d’Arbent à côté d’Oyonnax, un club créé en 2014.

Quel est ton rôle dans le club ?
Depuis septembre 2019 je suis ATD (Agent Territorial de Développement ) de l’Ain, un poste créé par les Dahus avec des objectifs à tenir en lien avec la FFR XIII. Je dois développer toutes les pratiques du Rugby à XIII, comme le Para Rugby XIII, Vita XIII, le fit XIII, loisirs, Baby XIII, écoles de rugby et le Silver XIII équilibre.
C’est ma 2ème saison en tant qu’entraîneur de l’équipe Élite et développement national + 20 ans, je suis aussi joueur de l’équipe élite, ce qui n’est pas évident d’avoir plusieurs « casquettes ».

Adrien qui tente un drop

Quel est ton joueur favori ?
En Para Rugby XIII, Gilles Clausells est un joueur hors norme, il a été élu meilleur joueur de la coupe du monde 2017 qui s’est passée en France.

Quel est ton poste favori ?
Mon poste favori est au centre.

Pourquoi avoir choisi ce club ?
C’est plutôt le club qui m’a choisi. Je suis arrivé un soir d’entraînement avec une amie et Quentin Barat que je connaissais depuis peu. Elle venait remettre un chèque de sponsoring au club et le président Paul Perez m’a demandé si je voulais essayer, j’ai tout de suite accroché à ce sport qui mélange des personnes en position de handicap et des personnes valides.

Combien de licenciés sont inscrits à ton club ?
Actuellement le nombre de licenciés est de : 42 pratiquants, 15 Dirigeants, 15 Silver XIII équilibre.

Quelles catégories sont représentées dans ton club ?
Niveau compétition, nous avons aujourd’hui une équipe promue en élite 1. Nous avons aussi une équipe de développement national + 20 ans et une de – 20 ans, ainsi qu’une équipe loisir.

Adrien à l’attaque avec les dahus d’Arbent

Combien d’éducateurs ?
Nous avons 5 éducateurs au sein du club. Dont 2 qui s’occupent de l’école de para rugby XIII, 1 du développement National + 20 ans et 2 de l’équipe élite.

Combien de bénévoles ?
Nous avons 20 bénévoles qui gèrent la buvette, la boutique, la restauration, la sono, la gestion du stock matériel et équipement. Un grand merci à eux tous sans qui nous ne pourrions avancer.

Ton plus beau souvenir au club ?
C’est notre victoire la saison passée en finale du championnat de France élite 2 contre le Stade Toulousain Handisport. Un match plein de rebondissements, on avait atteint l’objectif en arrivant en finale. La victoire a été la cerise sur le gâteau. Le match a été très disputé des 2 côtés, je rentrais des drops presque du milieu de terrain et le retour de notre capitaine après une sortie pour blessure nous a reboosté sur la fin du match où l’équipe adverse menait au score de 2 essais. On s’est tous donné à fond et on a ramené le bouclier à la maison. C’était juste incroyable de le vivre !

Les dahus victorieux en finale du championnat de France élite 2 Para rugby fauteuil

Comment gérez vous la crise sanitaire du covid-19 ?
Je fais du télétravail, je réponds aux mails et prépare avec le président la saison 2020 / 2021. L’arrêt total de l’activité est assez compliqué, mais indispensable vu la pandémie et des joueurs en position de handicap qui sont plus fragiles. Nous avons dû stopper nos interventions dans les collèges, lycée du Haut Bugey, c’est une grosse perte financière pour le club. Le Silver 13 équilibre est à l’arrêt et le projet d’ouvrir une section Para Rugby 13 avec le S.A.B de Bourg en Bresse est au point mort. Les contacts restent établis cependant. Sinon le reste du temps je m’occupe comme je peux, je suis en formation entraîneur de Rugby à XIII, j’ai des évaluations à rendre et je prends de l’avance en attendant de savoir comment on va terminer cette formation. Je me maintiens en forme avec une séance de sport quotidienne à la maison.

Comment préparez vous l’après covid-19 ?
Avec notre président Paul Perez on prépare le retour aux entraînements. Préparation beaucoup plus professionnelle, planification annuelle, travail sur les qualités fondamentales, les qualités spécifiques, situations d’apprentissage techniques spécifiques à notre pratique. Notre objectif est d’amener les joueurs et les équipes vers le plus haut niveau.

Quels sont les projets du club ?
En premier c’est d’amener de plus en plus de personnes en position de handicap à une pratique sportive. En second de fournir du matériel (fauteuil roulant de sport) qui permette à chacun d’exprimer ses qualités. Ensuite c’est de développer la pratique du para rugby XIII, du XIII sur le département de l’Ain. Section para rugby XIII avec le S.A.B de Bourg en Bresse. Confirmer notre expertise dans le handisport en étant prestataire de service auprès du CFA du sport de Moirans-en-Montagne ( CC AIPSH) et auprès de H3S Hauteville. À savoir, la formation CC AIPSH cumulée avec la formation entraîneur de rugby à XIII permet d’obtenir un diplôme d’entraîneur de Para Rugby XIII.