A deux jours du match de play-off qui opposera le TO XIII et York au stade Ernest Argelès de Blagnac (samedi 14/09 – coup d’envoi à 15h), rencontre avec l’un des hommes forts de l’effectif Toulousain, le talonneur Anthony MARION.

 

Anthony MARION prêt pour les phases finales © Alain SOULA

 

Anthony, est-ce que vous êtes dans la meilleure partie de la saison ?

Anthony MARION : Nous sommes dans le vif du sujet (sourire). C’est pour ces matchs que nous nous entraînons depuis le mois de novembre. C’est très excitant, tout le monde est prêt à relever le défi qui se présente à nous.

Tu as joué tous les matchs de la saison régulière. Il te reste de l’énergie pour les play-offs ?

Anthony MARION : Il faut (sourire). J’ai connu un début de saison poussif, ce qui était dû, je pense, à ma préparation raccourcie puisque j’avais enchaîné avec le tournoi Européen avec l’équipe de France dès la fin de la saison dernière. C’était tout nouveau pour moi. Il m’a fallu du temps pour reprendre le rythme mais j’ai la chance d’être bien en forme depuis et j’espère continuer ainsi pour apporter ma pierre à l’édifice pendant les phases finales.

Au vu de la physionomie, on peut penser que le dernier match à Featherstone est parfait pour préparer la réception de York ?

Anthony MARION : Oui et non parce que nous avons très mal commencé cette rencontre, mais nous avons aussi fait preuve de caractère pour nous sortir de la galère. Nous avons vu que même menés de trois essais, nous étions capables de remonter au score. Cependant, je pense que lors des matchs à venir, nous ne pouvons pas nous permettre de laisser l’adversaire prendre le large comme ça. Dans des play-offs, ça ne pardonnera pas. Avec ce match, nous savons que nous devons jouer à 110%, du début à la fin.

Que peux-tu nous dire sur York ?

Anthony MARION : C’est un promu surprenant, qui nous a étonnés tout au long de la saison. Nous aurions pu penser qu’ils craqueraient dans le sprint final, d’autant qu’ils avaient un calendrier compliqué, mais ils sont pourtant bien là au rendez-vous.

C’est une équipe très forte, nous avons pu en faire l’expérience lorsque nous les avons affrontés. Ils nous ont posé pas mal de problèmes. Aux deux matchs, nous avons forcé la décision dans les 10 dernières minutes. Ce n’est pas une équipe avec de grosses stars mais c’est un très joli collectif.

Comment abordez-vous cette rencontre ?

Anthony MARION : Déjà nous tâchons de prendre les matchs les uns après les autres sans se soucier des dernières confrontations, pendant les play-offs, c’est encore plus que ça. Tous les compteurs sont remis à zéro, il n y’a a plus que le match à venir qui compte. C’est du 50-50, tout peut arriver. Nous savons qu’ils ne lâcheront rien, nous ne pouvons pas nous permettre de nous reposer sur ce qui s’est passé pendant la saison régulière. Nous affrontons une nouvelle équipe, même si nous connaissons leurs points forts et leurs points faibles.

Au vu du format atypique des phases finales, est-ce que tu penses qu’il y a des calculs à faire ?

Anthony MARION : Aucune réflexion. Nous jouons chaque match pour les gagner, nous ferons en sorte de gagner tous les matchs que nous aurons à jouer, à commencer par celui de samedi.