Le Toulouse Olympique s’envole ce jeudi vers le Canada où il affrontera samedi (15/09 – 18h30 heure Française) le Toronto Wolfpack dans un match crucial pour l’issue des phases finales. A suivre en direct sur beIN SPORTS.

Avant ce déplacement crucial – et historique – Outre-Atlantique, Bastien ADER, centre international des Bleus et Blancs, nous a livré ses impressions.

 

Les qualités athlétiques de Bastien ADER ne seront pas de trop pour faire face à Toronto © Bernard RIEU.

 

Comment ça va ?

Bastien ADER : Très bien, je me sens en forme, je me suis remis de mes petites blessures donc physiquement tout va bien. Mentalement, nous nous sommes remis de cette défaite à Londres. Maintenant, nous sommes focalisés sur ce déplacement Toronto.

Que dire du match à Londres ?

Bastien ADER : Nous avons déjoué, c’est probablement notre pire match de la saison, nous n’avons pas joué notre jeu, nous n’avons pas respecté notre plan de jeu. Nous avons été très mauvais en défense et tout particulièrement en attaque.

 

Comment l’équipe s’est remobilisée pour Toronto ?

Bastien ADER : Nous avons mis les choses à plat, nous avons analysé nos erreurs à la vidéo pour repartir sur de bonnes bases afin de retrouver nos schémas de jeu et notre manière de jouer. Nous avons vu les erreurs que nous avons faites à Londres, puis nous sommes passés à autre chose, nous avons mis cette rencontre de côté. Nous n’avons plus que Toronto en tête désormais. Nous avons bien joué toute la saison, nous avons fait de très beaux matchs toute la saison, je ne vois pas pourquoi tout s’arrêterait maintenant.

 Que faut-il faire pour l’emporter face à Toronto ?

Bastien ADER : C’est vrai que c’est la seule équipe de Championship que nous n’avons pas battue cette saison, mais lors de nos précédentes confrontations, nous n’étions pas à notre meilleur niveau, il nous manquait du monde et nous n’avions pas su développer notre jeu correctement.

Pour les battre, nous devons jouer comme nous l’avons fait contre Widnes, c’est-à-dire en respectant notre plan de jeu, avancer, gagner des mètres, tenir le bras de fer jusqu’à le remporter et suivre les consignes du coach et des demis.

 

Est-ce un match particulier ?

Bastien ADER : Bien sûr, pour le déplacement sur un autre continent, le décalage horaire, c’est un contexte particulier en effet. Du côté sportif, c’est un match très important pour le classement : les deux équipes sont à 4 points, celui qui sortira vainqueur de cette rencontre prendra une option pour participer à l’ultime match de play-off.

De ce point de vue là, ce n’est pas un match comme les autres, mais dans notre préparation, nous n’avons pas changé de méthode, nous nous sommes focalisés sur nous, sur ce que nous devons améliorer par rapport aux derniers matchs. Nous avons confiance en notre système de jeu et notre cohésion d’équipe.

 

Un mot pour les supporters ?

Bastien ADER : Merci à tous ceux qui nous soutiennent, qui nous suivent. Nous espérons que vous serez nombreux à nous encourager devant vos télés, votre soutien est précieux et nous en avons besoin.