Le Toulouse Olympique s’envole vers l’Angleterre ce week-end pour affronter Barrow ce dimanche (15/07 – 15h heure française).

A trois journées de la fin de la première phase, ce match sera une nouvelle fois décisif dans la course au Top 4, comme l’explique Charles BOUZINAC. Le talonneur de 24 ans s’est confié sur son actualité et celle de son équipe.

Charles BOUZINAC, une valeur sûre de l’effectif Toulousain © Bernard RIEU

 

Comment vas-tu ?

Charles BOUZINAC : Je vais bien. J’ai été touché au genou lors du match à Rochdale, mais plus de peur que de mal finalement. J’ai fait une bonne semaine de soin, j’ai bien travaillé grâce au staff médical. J’étais trop juste pour jouer à Sheffield mais c’était un mal pour un bien car le week-end de repos m’a fait du bien et j’ai pu reprendre contre Londres. Je suis maintenant prêt pour la suite. Nous allons bien finir cette première phase, et la suite, ce sera du bonus. Que du plaisir.

L’année dernière à la même époque, tu arrivais au TO. Comment te sens-tu après un an passé dans ce club ?

Charles BOUZINAC : Complètement intégré, ce qui était déjà le cas en fin de saison dernière. J’ai l’impression que je suis ici depuis plusieurs années. Le club veut grandir, s’en donne les moyens et je partage ces objectifs. Venir au TO est la meilleure chose qui me soit arrivé dans ma carrière.

Un mot sur le dernier match, où tu as joué 70 minutes suite à la blessure de Mourad KRIOUACHE très tôt dans le match ?

Charles BOUZINAC : C’était un vrai match de haut-niveau, intense et engagé. Et sous cette chaleur peu habituelle, nous sommes sortis de là complètement lessivés.

Après, mon temps de jeu, c’est un détail. Sur un match, je dois être prêt pour toutes les situations, c’est mon job. Puis, si j’ai pu jouer aussi longtemps, c’est une performance collective. C’est l’ensemble de l’équipe qui s’adapte, et nous nous partageons le travail sur la pelouse, en fonction des aléas de la rencontre, comme samedi avec la blessure de Mourad. C’est une démonstration de notre esprit d’équipe.

Est-ce un point de gagné ou un point de perdu ?

Charles BOUZINAC : Je suis positif donc je vais dire un point de gagné. Encore une fois, c’était un match de très haut-niveau, très serré. La victoire aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. Au final, c’est un point de plus qui nous rapproche un peu plus de notre but.

 

Que peux-tu nous dire sur le prochain match, à Barrow ?

Charles BOUZINAC : C’est une nouvelle rencontre importante dans la quête de notre objectif. Nous irons là-bas concentrés et avec l’envie. Un match à ne pas rater et un adversaire à ne pas sous-estimer.

 

D’après toi, quelle sera la clé du match ?

Charles BOUZINAC : Il faudra leur mettre la pression et les laisser chez eux. Face à Barrow, à nous de répéter la prestation défensive réalisée contre Londres car nous avons été efficaces dans ce compartiment du jeu. En revanche, nous devrons faire mieux sur le plan offensif, mieux construire nos attaques, ainsi qu’au niveau de la discipline, qui nous a un peu couté.

 

Ce match sera à nouveau crucial dans cette course au Top 4.

Charles BOUZINAC : Au vu du classement et du maigre écart qui sépare les équipes du haut de tableau, ce sera comme ça jusqu’à la fin de la première phase. Mais nous ne voulons pas calculer, et prendre les choses comme elles viennent. Nous allons bien finir notre semaine d’entraînement, d’abord demain jeudi, puis samedi avant de partir. Et nous irons à Barrow dans le but de prendre les deux points. La suite, on verra plus tard.