Retour en Angleterre ce week-end pour le Toulouse Olympique qui s’en va défier Halifax ce dimanche (22/07 – 16h heure française), une semaine après s’être largement imposé à Barrow.

Le pilier international Français Clément BOYER (23 ans), qui avait effectué une pige chez les Fax en 2015, sait très bien à quoi s’attendre sur la pelouse du « Shay », qui plus est avec l’enjeu que revêt cette confrontation.

Clément BOYER prêt à aller au combat à Halifax © Daniel FOULQUIER

 

Comment vas-tu ?

Clément BOYER : Ça va bien, même s’il faut encore récupérer de ce week-end. Il y a eu le match, le 21ème de la saison, le 6ème consécutif, le vol retour lundi qui avait du retard… Le tout fait que les organismes tirent un peu mais c’est normal. Nous allons travailler cette semaine pour remettre la machine en route et être prêts pour aller défier Halifax, dans un match qui est déterminant pour la suite de notre saison.

Vous vous êtes déjà mis dans les bonnes conditions en l’emportant largement à Barrow dimanche dernier.

Clément BOYER : Nous avons joué comme nous le voulions : simple, précis, sérieusement, en avançant. Nous étions bien conscients de l’importance de ce match, nous avons fait ce qu’il faut pour nous le rendre facile et obtenir cette belle victoire. En effet, c’est une prestation idéale avant d’aller affronter sur sa pelouse un concurrent direct comme Halifax, dans une rencontre avec de tels enjeux.

Peux-tu développer là-dessus ?

Clément BOYER : A mon sens, au point où nous en sommes, c’est le plus gros match de notre première partie de championnat. Nous avons l’occasion de valider définitivement notre place dans le Top 4 et rester à la deuxième place. Ce sont nos objectifs de début de saison. Tout est dit.

Il faut donc s’attendre à un sacré match.

Clément BOYER : C’est sûr. D’un côté, il y a nous avec les enjeux que je viens d’évoquer et d’un autre, il y a Halifax, à domicile, qui en cas de défaite verra ses espoirs de qualification fortement compromis. Connaissant le club et l’engouement qu’il y a autour, il y aura du monde et le public sera complètement acquis à sa cause. Il va falloir mettre tout ce que nous avons pour l’emporter car ils ne vont rien nous laisser. Ce sera dur, devant comme derrière. Ça va un très gros combat.

 

Comment jouer dans ce contexte ?

Clément BOYER : Nous n’allons pas changer notre jeu. Nous connaissons nos qualités. Il faudra jouer comme nous l’avons fait à Barrow, en restant bien concentrés, du début à la fin, et surtout, ne pas nous laisser envahir par les émotions.

 

Quel est le point fort d’Halifax ?

Clément BOYER : Leur mental. En s’appuyant sur son esprit d’équipe, cette formation est capable de tout. Ils n’ont pas envie de rater ce Top 4, donc l’enjeu sera largement suffisant pour les motiver. Mais c’est à nous de leur montrer que nous pouvons rivaliser, que notre envie est plus forte et que nous donnerons tout pour atteindre notre objectif. Nous serons solidaires et nous sacrifierons les uns pour les autres pendant 80 minutes.