Aurélien Cologni a raison de louer leur travail, au même titre que celui réalisé par Renaud Guigue, Thierry Dumaine, Loïc Carpène…

Car le staff médical des Bleus excelle, dans son domaine.

Le rôle de conseil joué par Michel Riou, Yann Polesell, David Avenar, n’est surtout pas à négliger, en effet.
Sans parler de leur compétence en matière de prévention des risques de blessure.

Pour avoir été au plus près des Bleus, depuis la Serbie jusqu’au dernier match à Carcassonne, ils livrent ici leur sentiment sur cette expérience collective venant de s’achever.

Michel Riou, généraliste, acupuncteur, osthéopathe, officie auprès du SO Avignon, et il n’est pas un inconnu dans le milieu treiziste, même s’il a été le médecin de l’équipe de France féminine de football de 1994 à 2005, comme celui de l’entente Arles-Avignon, qui joua un temps en D1.

«Depuis, ils ont explosé»
Il a évolué, enfant, à l’école de rugby à XIII du Pontet, «mais pas longtemps», joué à XV, au Football et au Tennis en universitaire, puis, diplôme en poche, accompagné le XIII de France junior en tournée en Angleterre, dans les années quatre-vingt dix, une équipe au sein de laquelle figurait Renaud Guigue.

Expérience renouvelée avec les U18 de 2011, et de 2013.
«Il y avait là, voici cinq ans, Charles Bouzinac, Thibaut Margalet, et Hakim Miloudi, que j’ai retrouvé cette année en Serbie. Leur potentiel était indéniable, et depuis ils ont explosé», se souvient le «doc», qui a vécu avec passion le parcours automnal des Bleus.

Extrait du magazine “Planète XIII” de Décembre 2018.

Retrouvez l’intégralité de cet article et bien d’autres encore en vous abonnant dès aujourd’hui pour le prochain numéro de PLANETE XIII “Le magazine du Rugby à XIII” et recevez chez vous chaque mois par la Poste toute l’actu, les insolites et le plein d’infos sur la Planète  XIII. (vous recevrez avec votre abonnement tous les numéros de la saison depuis octobre 2018)