Brad Wall a judicieusement conduit le jeu des Commingeois.
Crédit Anthony Monod

Si Renaud Guigue note “le superbe match” réalisé par Saint-Gaudens, il n’en observe pas moins que “les Avignonais sont passés à travers au plan défensif, à l’inverse des Commingeois, performants dans ce domaine, et ayant par ailleurs saisi les occasions s’étant présentés à eux”.

D’où “un score qui reflète parfaitement la physionomie du match”, conclut le coach du SOA, alors que Gille Dumas, son alter ego, met l’accent sur “le volume de jeu” produit par les Haut-Garonnais.

Avec, comme chefs de file, Valentin Chanet, Brad Wall, Valentin Dumas, adeptes d’un rugby vif et limpide, au sein duquel le collectif a trouvé toute sa place.

Les premiers à être entrés en action, les Commingeois ont certes éprouvé des difficultés en fin de première période, mis sous pression par des visiteurs animés par un sursaut d’orgueil, profitant des cartons jaunes infligés à Chanet et Angelo Telaï (36è), mais Saint-Gaudens a aussi excellé en contre, au cours de ce match très abouti de sa part.

Le carton rouge d’Ishak Mallem, en seconde période, n’a pas arrangé les affaires du champion en titre, décidément peu à son avantage en cette première partie de la saison.

Un coup de froid, au sens propre comme au figuré, que le SOA devra méditer.