Bon choix mesdames, bon choix messieurs ? C’est en tout cas le vôtre, et il va sans dire qu’il est respectable. Vous avez choisi, comme nous-mêmes précédemment, et on imagine que vous aussi avez hésité entre un tel et un autre, tant la qualité était de mise, la saison passée en Elite 1.

Reste qu’en effet, à l’arrière, Hakim Miloudi a multiplié les étincelles, et Ilias Bergal comme Valentin Ferret, les envolées sur les extérieurs.

Qu’Olivier Arnaud et Ben Pomeroy, au centre, se sont fréquemment fait de la place dans les défenses adverses, tout en tissant un rideau défensif hermétique.

Que Maxime Grésèque et Rémy Marginet, en demis, n’avaient pas leur pareil, en matière de choix offensifs.

Que Mickaël Goudemand, en troisième ligne, a su allier imagination et résistance.

Que Bastien Escamilla et Joris Clément, en deuxième ligne, ont bien souvent épaté la galerie.

Que Maxime Herold et Abraham Papalii ont été les piliers rêvés des édifices limouxins et lézignanais.

Qu’enfin Guillaume Bonnet a talonné les meilleurs, quand lui-même n’était pas carrément devant pour donner la bonne marche à suivre.

Bon choix mesdames, bon choix messieurs ? C’est le vôtre, et on ne peut qu’adhérer.