A défaut de revanche, les Bleuets ont fièrement redressé la tête, au Mobile Rocket Stadium de Wakefield, lors de ce deuxième test-match équilibré de bout en bout. Enfin, presque ! Car si après avoir été menés 16-8 à la mi-temps, les tricolores recollèrent au score à l’heure de jeu (16-16), suite au superbe essai inscrit par Quentin Crunel, sur sortie de mêlée prolongée jusqu’à Thibaut Marty, passeur décisif, les dix dernières minutes leur furent fatales, en dépit d’une résistance héroïque.

Des Français dans le coup dès le coup d’envoi, d’ailleurs, avec un contre de quarante mètres, oeuvre de Thomas Valls (4è), suivi d’une franche occasion envolée de peu (Yanis Belmaaziz – Enzo Deltheil).

Tom Vergniol et César Rougé, à la manoeuvre, donnaient le ton, Valls n’était pas  loin de conclure, tout comme Elie Sastre, en échec au ras du tenu puis victorieux au terme d’une action joliment élaborée, avec Arthur Salles comme ultime relayeur.

Mais il était dit que la réussite serait du côté anglais, car sur un petit coup de pied à suivre, le ballon rencontrait le corps de Valls, facilitant ainsi l’essai de Leon Stewart.

La feinte de Thomas Valls

Les Blancs se signalaient ensuite par plusieurs actions savamment orchestrées, mais piégées par autant de maladresses, et c’était les tricolores qui repassaient devant au score, quand Thomas Monclus sollicitait Valls, la feinte de corps de celui-ci éteignant la résistance adverse.

Du moins momentanément, car la France concédait plus tard deux essais coup sur coup (par Stewart sur passe au pied de Logan Astley, et par Luke Broadbent, fils de l’ancien ailier des Lions britanniques, Gary), présentant ainsi un débours de huit longueurs à la pause.

Le moral, lui, n’était pas atteint, car une libération de Wail Skoundri souriait à Vergniol, Lucas Rodriguez plongeant voluptueusement sur le tenu suivant.

La “neige” de Hakim Belhadri

Reste que les avants anglais mettaient alors la gomme, Fenton Rogers et Matty Nicholson manquant de peu la cible, mais bientôt une “neige” d’Hakim Belhadri provoquait une faute anglaise, d’où la mêlée entraînant l’essai de Crunel, conté plus haut.

L’Angleterre ne comptait cependant pas en rester là, Jacob Hookem et Femi Sanya étaient retournés dans l’en but français par des visiteurs courageux à l’extrême, et elle parvenait à ses fins à la 70è minute, pour asseoir sa victoire peu avant la corne, quand un ballon égaré par les Bleuets faisait l’affaire de Logan Astley.

La série des tests était perdue 2-0, mais surtout pas l’honneur.

ENGLAND YOUTH – FRANCE U17 24-16

Mi-temps 16-8

Angleterre : 5 essais essais Stewart (3), Broadbent, Astley, 2 T Hookem.

France : 4 essais Sastre, Valls, Rodriguez, Crunel.

Carton jaune : Pemberton (Angleterre) à la 12è.