Crédit Bernard Rieu

A l’exception de Paul Séguier, actuellement en Angleterre, et d’Arnaud Bartès, empêché, les joueurs tricolores du groupe “suivi” avaient rendez-vous, jeudi à Toulouse, avec leurs amis du Toulouse Olympique pour un entraînement avec opposition.

Une initiative couronnée de succès, avec des intérêts convergents pour le TO et pour les tricolores, selon Aurélien Cologni, le sélectionneur des Bleus, secondé dans sa tâche par Thierry Dumaine, lequel a débuté ses vacances estivales par cette séance préparatoire aux échéances de l’automne.

Aurélien, quelle impression globale t’a laissé cette journée toulousaine ?

Je suis satisfait de l’implication des joueurs, dont c’était la reprise, même s’ils avaient un programme personnel à respecter depuis le dernier rassemblement à Port-Barcarès.

Crédit Bernard Rieu

En quoi a consisté la séance d’entraînement ?

En fonction des vidéos des matchs d’Halifax, prochain adversaire du TO, dimanche en Angleterre, nous avons adopté la structure de jeu de l’équipe anglaise, notamment le jeu au pied.

Sur quel rythme s’est déroulée la séance en question ?

C’était une séance allongée par rapport aux précédentes, mais moins intensive, car s’agissant d’une reprise. L’entraînement a ainsi été plus fragmenté, marqué par davantage de temps de récupération.

Quid de la suite de la préparation estivale du XIII de France ?

Le Groupe Bleu a rendez-vous le 21 août à Port-Barcarès, et il sera étoffé par la présence de plusieurs joueurs du Toulouse Olympique et du groupe “suivi”. Le matin, nous nous rendrons à Salses, rencontrer les jeunes de l’école de rugby, afin de saluer les efforts du maire Jean-Jacques Lopez, en direction du club de sa commune.

Un match sera-t-il programmé avant le départ pour l’Australie ?

La Jamaïque ne viendra pas en France comme espéré, et nous étudions actuellement d’autres pistes, comme une éventuelle confrontation avec le Pays de Galles.

Bastien Canet et Maxime Puech regardaient dans la même direction, jeudi à Toulouse.
Crédit Bernard Rieu