On ne change (presque) pas une équipe championne du monde, ont décidé Sylvain Crismanovich, le coach des Bleus, et Laurent Dupuy, qui a pris la suite de Jean-Jacques Bedue (désormais à la tête du Maroc) en qualité de manager.

Les champions du monde 2017, Cyril Torrès, Fabien Plaza, Laurent Despuès, Michel Penella, ont mis fin à leur glorieuse carrière, ce qui était également le souhait de Gilles Clausells et Mickaël Gaune, “mais le staff leur a demandé d’accompagner la transition jusqu’à la prochaine Coupe du monde, en 2021”, explique Laurent Dupuy, qui était le responsable sportif de la compétition, lors de la précédente édition.

“Ils jugeront dans un an s’ils se sentent en mesure d’aller jusqu’au Mondial en Angleterre”.

Pelote, surf et XIII…

D’ici là, ils seront des guides éclairés pour les nouveaux venus en sélection, Jérémy Bourson, Arno Vargas, les deux joueurs qui avaient prêté main forte à l’Italie, Julien Penella, fils de Michel, et Florian Guttadoro, de même que Max Cabanne, en outre champion de France de Handi pelote basque et champion d’Europe de Handi surf.

On trouve également parmi les joueurs convoqués pour les deux tests face à l’Angleterre, Yann Meunier, qui faisait partie de la présélection pour la Coupe du monde 2017, mais n’avait pas ensuite été retenu dans la liste finale.

D’autres frappent à la porte, Laurent Dupuy estimant qu’une quinzaine de joueurs sont actuellement au niveau international.

Les frères Brown, des phénomènes

Tant mieux, car l’Angleterre, avide de revanche, avance à visage découvert, avec dans ses rangs les frères Jack et Harry Brown, “des phénomènes, dont un seul était présent en 2017”.

Des Anglais qui à l’automne prochain s’envoleront pour l’Australie, où ils affronteront les “Aussies”, ces derniers devant se rendre en Angleterre et en France au printemps 2020.

La France, de son côté, a tous les atouts en main pour prolonger son règne, à commencer par la concurrence qui s’installera dès le double choc de juin contre l’Angleterre (la sélection pour la Coupe du monde sera composée de douze joueurs), les Bleus ayant à leur programme, en 2020, deux autres tests face à leurs meilleurs ennemis, mais outre-Manche, cette fois.

“L’objectif est de remporter les deux matchs cette année”, ne cache pas Laurent Dupuy, accompagné du directeur sportif Patrick Barbier, des Kinés Amélie Muller et Benoît Jordana, du docteur Gérard Brunet, du mécano et entraîneur adjoint Patrick Puly, et du flaggeur Adrien Zittel.

La bande à “Crisma” sait ce qu’il lui reste à faire…