Crédit iciLaurent

DEMI-FINALE ELITE FEMININES

Les Lionnes ont fait trembler les Déesses

ST ESTEVE XIII CATALAN – LYON 18-14

Mi-temps 4-8

Arbitre Rémy Capsié

Près de 700 spectateurs

St Estève XIII Catalan : 4 essais Rakei (31), Bessalhi (46), Bussière (49), Musch (55), 1 T Akpa (46).

Lyon-Villeurbanne-Vaux-en-Velin : 2 essais Lecocq (25), de pénalité (73), 2 T Sekmakdji (25) et de pénalité (73), 1 pénalité Sekmakdji (11).

Il faisait chaud dans tous les sens du terme, à Saint-Estève, où les Déesses ont défendu comme des… lionnes l’espace des vingt première minutes, ces dernières n’étant parvenues à trouver la faille qu’à la 25è, alors qu’en face une longue échappée de Mfoudi était restée lettre morte, faute de soutien.

Les Catalanes trouvaient ensuite la bonne carburation en attaque, rendant moins de ballons aux visiteuses, récompensées par l’essai de Rakei, mais à la pause elles accusaient un léger retard, les Lionnes s’étant à leur tour activées en défense.

Il fallait de la part des Déesses une entame de seconde mi-temps flamboyante, pour les voir passer devant au score, et justifier leur statut de favorites.

Mfoudi déblayait le terrain au profit de Bessahli, Bussière enfonçait à son tour la barrière des Lionnes, et Musch couronnait d’un autre essai le travail préparatoire de Bianchini et Bessahli.

18-8, mais les Lyonnaises avaient encore les crocs, se souvenant que lors de la phase de classement elles étaient venues s’imposer ici.

Une ardeur de chaque instant récompensée par un essai de pénalité semant le doute chez des Catalanes laissant filer une occasion en or de tuer le match, à trois minutes de ce combat de reines.

Dimanche prochain à Brutus, face à Toulouse Ovalie, il faudra aux Déesses un soupçon de coordination en plus…