SAMEDI 13 AVRIL 2019


SO AVIGNON / TOULOUSE OLYMPIQUE – 14H00


RC ST GAUDENS / PALAU XIII BRONCOS – 16H00


FC LEZIGNAN / XIII LIMOUXIN – 18H00


DIMANCHE 14 AVRIL 2019


VILLENEUVE RL / ALBI – 14H00


ST ESTEVE XIII CATALAN / CARCASSONNE XIII  – 16H00

Avec un point de plus au classement, pour les vainqueurs des matchs du Magique Week-End, ces derniers revêtent une importance forcément accrue, alors que rien n’est acquis, loin s’en faut, concernant les places qualificatives pour les play-offs.

RAPPEL: Vous pouvez acheter vos places auprès des Clubs.

SAINT-ESTEVE XIII CATALAN a depuis belle lurette pris son rythme de croisière. Savant alliage de joueur confirmés, Thomas Ambert, Ben Pomeroy, Thibaut Margalet, Joan Guasch, Arnaud Bartès, et de jeunes rêvant, à plus ou moins long terme, de Super League, la réserve des Dragons fait de plus en plus figure d’épouvantail. Un cocktail explosif de vitesse et de talent propre à enchanter le public de Domec.

CARCASSONNE s’appuie sur des recrues XXL, à commencer par Tony Tumusa, Gary Lo, Nabil Djalout, et conjugue puissance et technique. Sur leurs terres, les Canaris comptent plus que jamais chanter juste. Bastien Canet, modèle de régularité dans l’effort, est leur meilleur porte-voix.

LEZIGNAN n’a pas eu, jusqu’ici, un parcours rectiligne, mais sa présence en haut du classement démontre à l’envie la vitalité de son effectif, au sein duquel Cyril Stacul vieillit décidément bien.

LIMOUX espérait certes mieux, mais a dû composer avec une infirmerie souvent exagérément garnie. Les Blanquetiers ont assurément les moyens de rester dans le bon wagon des qualifiables. Surtout si “Mika” Murcia continue de ramener sa science du jeu.

VILLENEUVE/LOT cueille enfin les fruits de sa politique de formation, les talents locaux, comme Jayson Goffin et Maxence Carrasco, surfant sur la dynamique insufflée par l’arrivée de Pita Godinet, un demi ayant récemment excellé aussi bien en NRL qu’en Super League, et s’entendant à merveille avec le précieux Villegas, qui n’a jamais aussi bien porté son prénom, Constant.

SAINT-GAUDENS est à la lutte avec Villeneuve, Palau, Albi, pour une place en play-off, alors qu’il se montre plus régulier que la saison passée, derrière le métronome Cyril Moliner.

PALAU a non seulement été contraint de se passer, plusieurs mois durant, de ses deux précieux centres, Anthony Carrère et Tayeb Aroun, mais en plus la saison du troisième ligne Karim Madani est déjà terminée, en raison d’une rupture des ligaments croisés du genou, contractée le 10 février contre Lézignan.

Pour autant, le club le plus au sud de la carte de France treiziste, tient à saisir la faible chance qu’il lui reste de se qualifier, derrière les frères Boudebza, pilotes chevronnés.

ALBI a jusqu’ici soufflé le chaud et le froid, n’ayant que trop rarement aligné son équipe type. Plus aucune panne de courant ne lui est désormais permise. L’espoir repose en partie sur les épaules du jeune demi Baptiste Fabre, une des révélations de la saison.

TOULOUSE OLYMPIQUE BRONCOS continue de former. Ses jeunes ont gagné en expérience, d’une année sur l’autre, et les résultats ont partiellement suivi, sur la base d’un rugby inspiré, à l’instar du demi Joseph Thérond. Un gage de spectacle, au “Magique”.

AVIGNON, champion de France en titre, et bon dernier, qui l’eut cru au coup d’envoi de la saison ? Une saison noire, mais pas question, visiblement, de s’enfoncer davantage, Romain Pourret constituant l’exemple même du matelot apte à braver les pires tempêtes.