COUPE ALBERT FALCOU : Lescure II a séduit

LESCURE II – ILLE II 34-6

Mi-temps 18-6

Lescure : 7 essais Alex Boyer (11), Diaz (24), Janel (28), Flies (32), Duteil (43), Giard (67, 77), 3 T Thomas Fabre (24, 67, 77).

Ille-sur-Têt : 1 essai Descostes (19), 1 T Jason Arasa.

En manque d’effectif, les Catalans n’alignaient que quatorze joueurs sur la feuille de match, avant de perdre Romain Margalet sur blessure, à l’heure de jeu.

Il était dès lors impossible aux visiteurs de contrecarrer les plans de Minotaures idéalement guidés par David Diaz, et auteurs d’essais adroitement construits.

COUPE LUC NITARD : Lézignan a dû s’employer

BAHO – LEZIGNAN 16-38

Mi-temps 10-20

Baho : 3 essais Blad (2), Borras, 2 T Borras.

Lézignan : 7 essais Faustino, Hugo Boudebza, Jullien, Mata (2), Baptisat (2), 5 T Dalbeau (3) et Dumontet (2).

Baho n’entendait pas faire de la figuration, et si les Catalans sont logiquement tombés sur plus forts qu’eux, ils ont contraint le FCL à s’employer pour franchir ce tour de Coupe.

Crédit MM Photographie

COUPE DE FRANCE U15 (8èmes) : Sainte Foy-lès-Lyon élimine Lézignan

STE FOY – LEZIGNAN 28-10

Mi-temps 10-4

Ste Foy : 5 essais Rayan Bonte (4, 35), Karol De Belloy (18), Wassim Mouelhi (43, 47), 4 T Tom Peroni (2) et Paul Meyril Chevalier (2).

Lézignan : 2 essais Hugo Garrigues (15), Dylan Gimenez (30), 1 T Lucas Walsh.

Le stade du Plan du Loup a vibré aux exploits des jeunes Lions, tombeurs de la renommée équipe des Corbières.

Au coup d’envoi, les visiteurs affichaient des ambitions offensives mais sur un contre, Rayan Bonte prenait l’intervalle et après une course de 40 mètres allait en dame. Piqués aux vifs, les Audois se montraient dangereux à deux reprises mais la défense des Lions tenait bon. Au quart d’heure de jeu, et sur une attaque grand champ, Gimenez cependant débordait victorieusement. Trois minutes plus tard, les Lions contre-attaquaient, et De Belloy, dernier servi, débordait son vis à vis.

Lézignan avait dominé la première période, mais était mené à la pause.

A la reprise, les visiteurs faisaient feu de tout bois, et à la demi-heure de jeu, Gimenez, intercalé, parvenait à ses fins, mais trois minutes plus tard, sur une attaque des trois-quarts, Bonte feintait la passe pour filer à l’essai après une course de 30 mètres.

Les visiteurs jettaient alors toutes leurs forces dans la bataille à la 42e minute l’ailier Esquiron était projeté en touche. Sur la mélée qui suivait, Mouelhi échappait à deux défenseurs et après un rush de 60 mètres libérait les Lions, avant de bientôt récidiver.

Georges Teiti et Christophe Chevalier, les entraîneurs de Ste Foy, n’en demandaient pas tant.