Crédit NRL photos

Dans le passé, Lézignan a eu déjà un Tim, en la personne de l’excellent joueur anglais Wilby. Désormais il en tiendra bientôt un deuxième, et non des moindres, avec le Néo-Zélandais Simona, authentique star de NRL en phase de rédemption après une affaire de paris sportifs et de vente de maillots ayant mal tourné, et l’ayant laissé sur le bord durant plus de deux ans.

Agé de 28 ans depuis le 20 novembre, le très polyvalent international samoan de 90 kg (cinq capes entre 2014 et 2016, comme arrière et demi), désenregistré par la NRL le 10 mars 2017, a fait son retour à la compétition en juillet dernier sous les couleurs des Blacktown Workers Sea Eagles (Canterbury Cup, ex NSW Cup), équipe réserve de Manly, après le feu vert accordé par la New South Wales RL.

Histoire, pour lui, de marquer quatre essais en sept rencontres, ce qui n’a pas échappé au FC Lézignan.

Tim Simona a payé sa dette, espère retrouver à terme la NRL ou découvrir la Super League, et on devine que ses prestations au sein du club des Corbières seront suivies à la loupe, ici ou là.

Une aubaine pour le FCL, qui tient là une recrue de tout premier ordre, auteur de 27 essais en 79 matchs avec Wests Tigers, de 2011 à 2016, comme centre et ailier.

“Les deux dernières années ont été les plus dures de ma vie, mais j’ai tiré de tout cela de précieuses leçons, une seconde chance s’offre à moi pour rebondir”, a indiqué le joueur, après dix-huit mois de travail d’intérêt général au sein de diverses œuvres de charité.

Allez, en voiture, Simona ! Pour le plus grand bien d’un championnat de France Elite illuminé par la présence de celui auquel on a délivré le permis de conduire l’attaque des Meuniers.

“Car c’est un chasseur d’essais doté de terribles appuis et d’une défense de fer”, s’est légitimement réjoui le co-président Alain Fabre, dans les colonnes de L’Indépendant de ce jour.

Crédit NRL photos