Maxime Péault et Limoux ont joué avec sérieux.
Crédit Richard Photographe

1/16è de finale de Coupe Lord Derby

BAHO – LIMOUX 14-36

 Mi-temps 8-14

Arbitre Mohamed Drizza

Baho : 2 essais V. Pagès (37), Mekkaoui (46), 2 T et 1 pénalité (10) K. Belkhiri.

Limoux : 7 essais G. Mingaud (13), Beteille (27), Torreilles (30), Yesa (52), Stig (65), Th. Lasvenes (70), Torrès (78), 3 T (30, 65, 70) et 1 pénalité (62) Th. Lasvenes.

BAHO : Bitigri – V. Pagès, Salgues, Pala, Payan – (o) R. Maury, (m) K. Belkhiri – M. Da Costa, Dauliac, Mencarini – Bey, Roumli – Mekkaoui.

Sont entrés en jeu Sabathier, Burghoffer, Battle, Tichadou.

LIMOUX : Th. Lasvenes – A. Bourrel, G. Mingaud, Garrouste, Beteille – (o) Torreilles, (m) Stig – Mickalezik, Liauzun, Barbaza – B. Vergniol, Torrès – Rouch (cap).

Sont entrés S. Teixido, Yesa, M. Péault, Puso.

“Je suis fier du jeu produit par mes joueurs, et je regrette seulement les lacunes constatées dans le jeu au pied, en deuxième mi-temps, alors que nous avions fait le plus dur au début de cette période (ndlr : 14-14 à la 46è, suite à l’essai de Rachid Mekkaoui), et la différence s’est faite au niveau des individualités”, expliquait Didier Meynard, au terme d’un duel qu’il qualifiait “d’enrichissant”, car ayant permis aux Geckos de “bien travailler en défense”.

C’est un fait, Baho a beaucoup défendu, ce qui est tout sauf surprenant, quand en face Valentin Yesa, au-dessus du lot, pousse autant de charges dévastatrices, quand Allan Torreilles et Ryan Stig étalent leur science, quand Paul Barbaza fait fructifier autant de ballons.

Mais les locaux ont aussi pensé à jouer, balle en mains, avec ce rush de Charlie Bey provoquant une pénalité réussie par Kamel Belkhiri, avec surtout cet essai de Vincent Pagès, se frayant une place dans la défense rouge et noire, au bout d’une action menée par Kamel Belkhiri et Sofian Bitigri, avec encore cette occasion enlevée des mains de Sébastien Payan, juste avant la pause.

Reste que jusque-là, Limoux avait logiquement marqué trois fois.

De manière limpide, avec Georges Mingaud au relais de Torreilles et Stig.

Classique et rapide, de la part de Torreilles et Thomas Lasvenes, au bénéfice de Tristan Beteille.

Précise, pour la troisième et dernière conclusion du premier acte, avec Barbaza dans le rôle du passeur décisif.

A la reprise, Baho restait concentré, et pilonnait sans réussite, jusqu’à l’exploit personnel de Rachid Mekkaoui, savant mélange de finesse et de puissance.

Les deux équipes restaient ainsi à 14 partout pendant six minutes, et Yesa, intenable ce dimanche, se chargea de déménager pour tout emporter sur son passage.

Plus tard, Stig se fendait de deux crochets avant de signer un essai de trente mètres, Lasvenes zigzaguait avec entrain et imitait son coéquipier australien, avant d’offrir à Léandre Torrès le dernier des sept essais limouxins.

Sans Maxime Herold et Mathieu Mayans, blessés, Romain Péault, retenu par ses obligations professionnelles, Mickaël Murcia, au repos, Limoux avait fait le boulot, et Baho s’était régalé.

L’ancien Limouxin Mathias Pala et Samuel Tichadou ont tenu la dragée haute aux visiteurs.
Crédit Annick de Baho