Crédit Anthony Monod

AVIGNON – PALAU 23-12

Mi-temps 12-6

Arbitre Patrice Benausse

1 200 spectateurs

Avignon : 4 essais C. Rey (7, 33, 45), Andreu (51), 2 T O. Arnaud (7, 51), 1 drop O. Arnaud (79).

Palau : 2 essais Bernard (22), Castany (69), 2 T Herrero.

SOA : C. Rey – Ghanem, O. Arnaud, Andreu, Mallem – (o) Bissière, (m) Payne – Clément, R. Ganz, Naji – V. Comtat, Pourret – M. Romano.

Sont entrés en jeu Baudry, Mendy, F. Dorce-Hantz, Durandal.

PALAU : Castany – Atba, Gambaro, Carrère, Thérésin – (o) Herrero, K. Belkhiri – J. Fakir, John Boudebza, Janicot – Pomeroy, Bernard – Rosemplatt.

Sont entrés Domergue, Doutres, Omer Djalout, Jordan Boudebza.

Comme lot de consolation, Palau a reçu de justesse le point de bonus, et les mots de Jean-François Albert, consultant terrain de viàOccitanie, affirmant que les Broncos avaient inscrit “le plus bel essai de la rencontre”.

Pas sûr que cela satisfasse Olivier Elima, un coach catalan pestant à juste titre sur le manque de discipline des siens, et sur “la faiblesse du jeu au pied” de son équipe, laquelle “n’a pas joué loin dans le camp vauclusien”.

Palau s’est ainsi contenté de deux essais, le premier avant la pause, quand Julien Bernard franchit le rideau adverse, au relais de Clément Herrero, et le second bien trop tard pour espérer contrarier les plans d’un rival royal en attaque, à l’image de l’international U19 Corentin Rey, auteur d’un triplé récompensant une formation ayant d’abord su faire le dos rond sous la domination, parfois insolente, des Catalans.

Plus adroits, les Provençaux mirent outrageusement la main sur le ballon en début de deuxième période, et forcément, à force de subir, la défense palauencque craqua.

Reste que les Broncos ont du caractère, celui qu’ils mettront en avant dimanche prochain au stade Georges-Vaills face aux redoutables limouxins, tombeurs de Lézignan à Domec, alors que le SOA, déjà, a séduit, en défense comme en attaque, à l’image de son jeune Rey.