Saint-Estève : une belle écurie.

On devine sans peine que Saint-Estève et Gratentour lâcheront les… chevaux, dimanche (15h30) à Pia.

Vainqueurs 31-20 à Toulouges, en demi-finale, les Mavericks affronteront les Mustangs de Gratentour pour le clou de la saison du championnat de France Fédérale.

Des Stéphanois épatants, face aux Panthers, derrière leur charnière Loïc Torrès – Florent Michel, et auteurs de quatre essais (doublé d’Espi, Salvat, Torrès), autant de transformations réussies par Colette, trois pénalités de Colette (2) et Torrès, un drop de Torrès.

Plus adroits ballon en main, les Mavericks menaient largement à la mi-temps (18-2), avant de subir les assauts des coéquipiers des frères Gilles et Olivier Mendez, dans un dernier quart d’heure palpitant.

Dix-sept Stéphanois entraînés par Mika Llopis, et prêts pour une finale prometteuse au possible : Gelly, Salvat, Colette, Martinez, Robba, Torrès, Michel, Valade, Espi, Balent, Tène, Benard, Authier, Conill, Lamaudié, Boulhami, Rancière, auxquels il convient d’ajouter Lopez, 18è en demi-finale.

En face, les Haut-Garonnais n’ont fait qu’une bouchée du Val d’Orbieu, ce qui n’est pas rien, avec à la clé huit essais, dont deux dans le premier quart d’heure, et trois autres dans le dernier.

Gratentour, vainqueur 44-12, a su jouer au large, et s’est montré plus discipliné que les Audois, confinés dans un jeu d’avants trop stérile.

Déjà lauréats de la Coupe Albert-Falcou, où ils se sont montrés indomptables, les Mustangs rêvent désormais de doublé.

Mais les Mavericks, comme les autres chevaux sauvages dont ils portent le nom, piaffent d’impatience, à l’idée d’en découdre.

Gratentour a largement dominé le Val d’Orbieu en finale de zone.