Il s’agit d’un retour auquel pas grand monde ne croyait. Matt Lodge n’est âgé que de 22 ans, mais sa dernière apparition en NRL remonte au 28 juin 2015. Celui qui samedi à Toowoomba, sous le maillot de Brisbane Broncos, rencontrera Gold Coast Titans en match amical de pré-saison, évoluait alors à Wests Tigers.

Un pilier dont on disait le plus grand bien sur le terrain, junior promis au plus bel avenir car déjà auteur de douze matchs de NRL, quatre en 2014, le double l’année suivante.

Et puis, patatras ! La fédération australienne le désenregistrait en octobre 2015, suite à un écart de conduite alcoolisé, à… New York, avec une menace, finalement écartée, d’un an de prison.

Retour en grâce la saison passée, mais dans les rangs de la réserve des Broncos, Redcliffe Dolphins (2è de la Queensland Cup 2017 au terme de la saison régulière), avec l’autorisation de la NRL pour s’entraîner avec Brisbane, et la bénédiction de Wayne Bennett, persuadé que le “bad boy” serait capable de rattraper le temps perdu.

Bingo ! Car Lodge a fait grosse impression durant l’inter-saison qui s’achève, comme le souligne Sam Thaday, son nouveau coéquipier : “Il va nous apporter de la taille, de l’agressivité, et c’est un joueur de ballon capable d’offrir plus de créativité à notre pack”.

Désigné joueur de l’année 2017 avec Redcliffe, Lodge, junior Kangourou en 2015, retenu avec les moins de 20 ans dans les State of Origin la même année, semble prêt à viser de nouveau l’étage au-dessus, d’autant que les piliers Adam Blair, Jai Arrow et Herman Ese’ese ont changé d’air. Comme quoi les plus sombres histoires ont parfois une belle fin…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here