Déjà en progrès, la saison passée, par rapport à la précédente, Palau souhaite entrer cette fois dans une autre dimension.
Celle qui l’autoriserait à se mêler plus activement encore à la lutte pour les phases finales.
Et c’est le club des Albères dans son ensemble qui a pris le parti d’évoluer, avec la création d’une équipe junior et d’une école de rugby.
Le témoignage d’Olivier Elima, un coach-vigneron préparant une cuvée qui aura du corps.

Entre départs et arrivées, comment se situe l’effectif 2018-2019 ?
Nous sommes 24 aux entraînements, Arnaud Bartès et Ben Pomeroy sont en passe de nous rejoindre, et si nous avons perdu des joueurs importants, comme Léandre Torrès, Rémy Marginet et Amine Miloudi, les nouveaux venus ont déjà pris leurs repères, depuis la reprise des entraînements, voici un peu plus d’un mois.

Qu’attendez-vous en premier de vos joueurs ?
L’ensemble a été rajeuni, il y a un amalgame à trouver, lié aux changements intervenus en demis, au talonnage et à l’arrière, mais d’une manière générale je leur demande d’être ambitieux, de s’investir sur le terrain. Clément Herrero et Thibaut Franck, les nouveaux demis qui accompagnent désormais Marvin Merbah, sont jeunes mais déjà expérimentés. A l’arrière, Fabien Flovie est friand de ballons. La mayonnaise ne demande qu’à prendre.

Extrait du magazine “Planète XIII” de Novembre 2018.

Pour lire la suite …

[/vc_column][/vc_row]