Brad Wall voulait offrir la victoire à son frère Nathan, fraîchement arrivé à Saint-Gaudens. Crédit Anthony Monod

PALAU – SAINT-GAUDENS 14-24

Mi-temps 6-0

Arbitre Benjamin Casty

Temps frais et venteux, partiellement ensoleillé

PALAU : 2 essais Bernard (9), Nietche-Corones (77), 2 T et 1 pénalité (47) Herrero.

ST GAUDENS : 4 essais Viscay (51), Moliner (55), Chateau (70), Telaï (75), 3 T ( 51, 55, 75) et 1 pénalité (61) Chanet.

Cartons jaunes à Palau : John Boudebza (57), K. Madani (61), Jimenez (64).

A St Gaudens : Coyle (47), Arréou (59), Leatigaga (57).

PALAU : F. Flovie – Gambaro, Bernard, Doutres, Jimenez – (o) Herrero, (m) Merbah – Sebea, John Boudebza, K. Madani – Meye, Nietche-Corones – Lardot.

Sont entrés en jeu Jordan Boudebza, De Oliveira, Rosemplatt, Omer Djalout.

ST GAUDENS : Chanet – Arréou, M. Stefani, Telaï, Chateau – (o) Brad Wall, (m) Dumas – Leatigaga, Wastjer, Coyle – Moliner, Trescasa -Viscay.

Sont entrés Talazac, Alexandre Anger, Caparros, Nathan Wall.

C’est paradoxalement en première mi-temps que les Broncos ont perdu le match. Car à la pause ils ne menaient que de six longueurs, alors qu’ils avaient copieusement dominé.

C’est dire si l’essai inscrit par Julien Bernard, posté à l’intérieur de Georgy Gambaro, lui-même au soutien de Fabien Flovie, était notoirement insuffisant.

Comme le comportement des Catalans dans le dernier geste.

On songe à cette doublé “sautée” de John Boudebza, à l’origine d’une vaste offensive terminée par une dernière passe destinée à Doutres, et balbutiée.

Ou à ce duo pourtant bien parti entre Clément Herrero et Bernard.

A cette 40/20 de Marvin Merbah pour des prunes.

En face, on prenait peu à peu de l”assurance, et Josh Coyle, comme Nathan Leatigaga, étaient cloués sur la ligne d’en but locale (35è).

Puis une trouée de ce même Leatigaga, faisait sensation, alors que Coyle échouait une deuxième fois sur le fil.

A la reprise, Palau restait à portée de fusil d’un adversaire ayant fait le dos rond avant de sonner le réveil, même si c’était en vain.

Les Catalans prenaient deux points supplémentaires pour un plaquage haut de Coyle sur Loïc Rosemplatt (8-0, 47è), une action conjuguée par Jordan Boudebza, Merbah et Flovie, mettait en difficulté la défense Haut-Garonnaise (50è), mais une minute plus tard, alors que la valse des cartons venait à peine de débuter, une passe au pied faisait hésiter le dernier rempart des Broncos, et Benjamin Viscay ne se faisait pas prier pour ramener les siens à deux points au score.

La suite ? Un match partant en quenouille faute de suffisamment de combattants, et une superbe “malle” de Brad Wall que Cyril Moliner, le meilleur des siens, remplissait d’un bel essai.

Plus tard, les jambes de Gambaro sauvaient Palau d’un nouvel essai, mais Karl Chateau héritait d’une longue passe pour aller marquer, bientôt imité par Angelo Telaï, sur attaque classique.

Dès lors menés 8-24, les Broncos se jetaient à corps perdu dans une hypothétique remontée au score, Sébastien Nietche-Coronos arrachant le point du bonus, au relais de Karim Madani et Herrero.

Une action éclatante couronnée de succès, pas comme celles déployées vainement avant l’entracte.  Preuve que l’opportunisme était davantage dans le camp commingeois.