Nouvel entraîneur des U19 de Carcassonne, Patrick Limongi avait dirigé l’équipe première de la “Grande Dame” entre 2000 et 2003, mais également les juniors de Limoux trois saisons durant, et Lescure en Elite 2 (finaliste en 2016 et 2017).

Le coach de France U16 depuis déjà neuf ans, double vainqueur d’England Youth le printemps dernier, n’a appris sa nomination que mercredi, soit à peine une semaine avant le premier entraînement, programmé le 3 septembre.

Interview de l’ancien arrière du XIII de France, vainqueur de la Coupe Lord Derby en 1990, et champion de France deux ans plus tard, sous le maillot d’un club carcassonnais qu’il réintègre avec le plaisir que l’on devine.

Quel sera votre rôle exact, au sein du club jaune et noir ?

Outre ma mission d’entraîneur des juniors, je serai en charge du travail vidéo pour l’ensemble du club.

Une fonction qui semble vous convenir…

En effet, plus encore chez les jeunes qu’en Elite 1, une séance vidéo équivaut à quatre entraînements terrain.

Crédit photo: Sand.Rugby13

Ce que vous avez tout récemment vérifié avec France U19, lors du championnat d’Europe…

Le travail sur la vidéo a été particulièrement précieux, en Serbie, d’un match à l’autre. Les joueurs étaient réellement à l’écoute, et d’ailleurs sensationnels, sur et hors le terrain.

Quelle analyse faites-vous des prestations réalisées, lors de cette compétition, par Miki Bauer et Mathias Leveillé, qui seront deux de vos leaders, avec les juniors de Carcassonne ?

Miki est encore un peu timide, et doit prendre davantage confiance en ses moyens, tout comme il doit s’étoffer physiquement, mais ses qualités d’évitement et de vitesse sont indéniables. Mathias, pour sa part, a efficacement travaillé, au plan physique, et c’est un joueur adroit, véloce, et capable de libérer le ballon.

Combien de U19 aurez-vous à votre disposition, à Carcassonne ?

24 ou 25 joueurs seront un minimum pour espérer travailler efficacement aux entraînements. Valentin Blasi et Hugo Pezet, notamment, en raison de leur éloignement géographique (Pôle France à Toulouse), quittent le club, mais des cadets de la saison passée changent de catégorie, et nous compterons sur quelques recrues venues de l’extérieur. En tout état de cause, le groupe sera très jeune, et il va nous falloir bâtir.

Un objectif en tête, déjà ?

L’axe principal, en junior, reste la formation du joueur, mais nous sommes des compétiteurs, aussi pourquoi ne pas viser un titre ?