Lors de la cérémonie de remise des XIII d’Or 2019, des propos inacceptables et punissables par la Loi ont été tenus par des personnes présentes (licenciés ou pas l’avenir va nous le dire).

Le hasard du calendrier fait que le matin même lors du Congrès Annuel, la FFRXIII avait soumis aux votes la confirmation de la mise en place d’une Commission d’Ethique et de Déontologie.

Malgré la prise de position publique d’un de ses opposants en la personne de Mr Jean Guilhem, co-Président du VARL XIII, c’est à une immense majorité des voix (plus de 80% des suffrages exprimés) que la Commission fut adoptée.

Nous en mesurons aujourd’hui toutes et tous l’importance.

L’intérêt de cette commission réside dans la proposition, aux commissions de discipline compétentes, de sanctions appropriées envers les personnes licenciées ayant tenu  ces propos inqualifiables et qui n’ont pas leurs places dans notre discipline ni nulle part ailleurs.

Si les personnes incriminées devaient ne pas être licenciées au sein de notre Fédération, celle-ci se portera partie civile si une plainte est déposée.

En tout état de cause, la Fédération se réserve le droit de porter plainte suite à de tels agissements qu’elle condamne avec la plus grande fermeté.