Julien Roses et Gabriel Noguera ont régalé leurs supporters.

XIII CATALAN – TOULOUSE 52-10

Mi-temps 28-0

XIII Catalan : 10 essais Roses (3, 26, 28, 58), Commes (12), D. Huescar (22), Segura (35, 38), Chachoua (41), Staub (43), 6 T Chachoua et Humbert.

TO : 2 essais Ruffié (50, 56), 1 T Moudden.

XIII CATALAN : Julien Roses – Vincent Segura, Hugo Cazalet, Damien Huescar, Samuel Commes – (o) Lenny Chachoua, (m) Erwan Mathe – Clément Sayrou, Fabio Landri, Florent Cubry – Thomas Estève, Yanis Belmaaziz – Romain Humbert.

Sont entrés en jeu Gabriel Noguera, Dimitri Staub, Jordan Reyes, Marowenn Fodiz.

TO : Jérémy Ruffié – Yannis El Amaroui, Baptiste Rodriguez, Baptiste Palin, Sylvain Moreno – (o) Romain Talieu, (m) Stéphane Guillon – Yassin Messaoudi, Mathieu Sauvage, Mathias Formosa – Julien Espie, Yassine Moudden – Wail Skoundri.

Sont entrés Robinson Martin, Mathis Ferred Bezolles, Alexandre Marie, Nathan Coppel.

Amoindris par de trop nombreuses blessures, et présentant du coup un pack privé de ses forces vives, les Toulousains n’ont pas existé, du moins en ce qui concerne le score.

“Les schémas de jeu n’ont pas été respectés”, constatait l’entraîneur Sébastien Raguin, ce qui n’a pas empêché ses protégés de tenter de faire front.

A l’image de Skoundri, frisant l’essai après feinte de passe (5è), Messaoudi, pas loin d’atteindre son but, en force (10è), Espie, dangereux près de l’en but catalan (16è), mais il aurait fallu plus que les crochets de Moudden et El Amraoui, pour espérer destabiliser un rival bien en place, et servi par des individualités de tout premier ordre.

A commencer par Roses, digne fils de Michel, l’ancien arrière international de Saint-Estève et du XIII Catalan, auteur d’un quadruplé, avec un premier essai inscrit après avoir échappé à la vigilance des Toulousains, et un deuxième après un petit coup de pied à suivre lumineux pour lui-même.

La première période se terminait sur une longue mais vaine percée du Toulousain Espie, et la seconde débutait par un festival sang et or, auquel ne participait pas Estève, évacué vers l’hôpital par les pompiers, pour entorse du genou.

Segura marquait un essai joliment construit par Humbert, Mathe, et l’inévitable Roses.

Un coup de pied rasant majestueux de celui-ci autorisait Segura à doubler la mise, et Chachoua s’offrait sa conclusion en solitaire.

Ruffié sauve l’honneur

En face, si Skoundry tentait sa chance sans réussite au bout (46è), Ruffié, de son côté, transformait en essai un chouette mouvement haut-garonnais.

Messaoudi et Martin tentaient de l’imiter, mais c’était à nouveau Ruffié, auteur d’une énorme “valise”, qui empruntait le bon chemin.

En suivant, Roses, étincelant, s’extirpait tel un chat de l’emprise de trois défenseurs, signant ainsi le dernier essai d’un ensemble catalan intouchable, sur sa pelouse du stade Maillol.