Sarda met fin à la saison d’Albi

Barrage d’accès aux demi-finales du championnat Elite 1

LEZIGNAN – ALBI 28-24

Mi-temps : 16-8.

Arbitres : Cyril Vergnes et Fabien Nicaud.

Lézignan: 5 essais Tualima (4), Li. Albert (26, 66), Pélissier (33), Sarda (72), 3 transformations et 1 pénalité (63) M. Benausse.

Albi: 4 essais Mataitonga (29), Seage (41),Estruga (71), Deburghgraeve (80), 3 transformations et 1 pénalité (39) Castany.

Carton rouge à Albi: Tailhades (65).

LÉZIGNAN : Stacul – Sarda, Tim. Grandjean, Gregorius, Mirande – (o) M. Benausse, (m) V. Ferret – Tualima, Pélissier, Mencarini – P. Nègre, Li. Albert – Ors.

Sont entrés en jeu : Bouregba, John Boudebza, Blanke, Amila.

ALBI : Castany – Deburghgraeve, Tailhades, Auger, Ni. Pedrero – (o) Mataitonga, (m) Guinguet – Estruga, Ch. Denis, Manuokafoa – Dupuy, Seage – Molinier.

Sont entrés : Fontrouge, Beasley, W. Ousty, Mazars.

Lézignan a bravé les difficultés du moment (Yoan Tisseyre et Damien Cardace incomplètement rétablis, saison probablement terminée pour Simon Grandjean et Pierre-Louis Bourrel, suspension de Benjamin Tort) pour atteindre le dernier carré qu’Albi a longtemps convoité, dans ce match de barrage d’abord fait pour les costauds de devant.

A l’image de Transvaal Tualima, qui utilisait ses muscles pour ouvrir le score.

Mais le rugby à XIII est un tout, et sur un jaillissement de John Boudebza, Valentin Ferret était à l’écoute pour placer Lilian Albert dans un intervalle gagnant.

Et Albi ne faisait pas longtemps le dos rond, William Ousty cassant la ligne d’avantage pour déborder et offrir une lumineuse balle d’essai à Nesiasi Mataitonga.

Si bien qu’à la mi-temps, l’avance du FCL n’était pas si conséquente. Surtout avec ce diable de Ousty dans le camp opposé. Le talonneur tarnais démarrait, Joshua Seage concluait, et qui sait ce qui serait advenu si Clément Tailhades n’avait pas abandonné les siens suite à un plaquage dangereux.

Lilian Albert profitait de la supériorité numérique des Audois pour faire grimper le score, Gaëtan Estruga se rebiffait pour laisser à son équipe un brin de place à l’espoir, mais illico presto l’interception de Benjamin Sarda mettait un terme définitif à la louable résistance des visiteurs.