Développeur mais aussi DJ, Mathieu mène une double vie ! Entre tables de mixage, codage & algorithme en tout genre, ce jeune talent a ses journées bien remplies. Quand il n’est pas en pleine composition, “Matt” développe et améliore notamment l’application dédiée à la Fédération Française de Rugby XIII pour facilité la gestion des licenciés et des compétitions. 

Article de nos partenaires de La Dépêche et l’Indépendant à retrouver ici :

Space 92, c’est son second pseudo après Matt Minimal. Sous cet alias, le Dj carcassonnais Mathieu Mourareau vient de réaliser une sacrée percée dans l’univers de la musique électronique. Depuis le 26 avril dernier, son remix du duo hongrois Twins Project, Bass in your Face, est n°1 du classement techno sur la plateforme mondiale Beatport, qui fait office de référence pour la musique électronique : elle est par ailleurs utilisée par les David Guetta, Martin Solveig ou Bob Sinclar.

Sorti le 13 mars, ce long morceau de plus de 7 minutes, s’est hissé dans le top 10 dès le 3 avril. Jusqu’à détrôner Umek, un artiste slovène le plus populaire au monde dans l’univers de la techno.

En live bientôt pour le confinement

Toute catégorie confondue (car la musique électronique compte de nombreuses mouvances de la house à la deep house), le remix de Space 92  se hisse à la 14e position depuis le 25 avril. “C’est une place extrêmement difficile à avoir. Quand je travaillais sous le projet Matt Minimal, je n’avais jamais atteint le top 10”, avoue l’artiste. Voilà douze ans que ce Carcassonnais, désormais domicilié à Toulouse, travaille dans ce milieu, sans jamais avoir pu atteindre ce niveau. Son changement d’alias, avec la volonté d’explorer un nouvel univers, toujours dans la techno, lui a visiblement porté chance… et inspiration avec la production de morceaux aux rythmes plus soutenus et “des sons de synthés spatiaux”, note-t-il. Space, c’est donc pour sa passion de l’espace, et 92, en référence à son année de naissance.

Sans le confinement, interdisant les rassemblements et les déplacements, Space 92 aurait pu, grâce à ce classement, décrocher de nouvelles dates pour les plus grands festivals de musiques électroniques dans le monde. Avant cette première place, l’artiste avait déjà un calendrier bien rempli pour l’été avec des prestations à Montpellier, Marseille mais aussi en Allemagne et dans les Pays de l’Est. Ce mois de mars dernier, le Carcassonnais aurait dû se produire pour la troisième fois sur l’Ile Maurice. “Je devais aussi participer à un grand festival en Nouvelle-Calédonie le 26 janvier 2021 mais il a été annulé car beaucoup d’artistes ont demandé son report”, regrette-t-il.

Privé de prestation, Mathieu Mourareau se consacre donc à la création. Le 22 mai prochain, il sortira un nouveau morceau sous le label Legend du duo montpelliérain Cosmic Boys. D’ici juillet, Space 92 devrait par ailleurs proposer un live de deux heures pour les amateurs de techno confinés.

L. Costes