Crédit @astreizix

ST ESTEVE XIII CATALAN – CARCASSONNE 30-38

Mi-temps 18-12

Arbitre Kevin Delarose

St Estève XIII Catalan : 5 essais Zafra (12), Ambert (18, 72), Le Cam (40), B. Scimone (46), 5 T Brochon.

Carcassonne : 7 essais Benet (7), Lo (14, 58, 66), Pellow (49, 61, 68), 4 T (7, 49, 58, 61) et 1 pénalité (27) Alberola.

Cartons jaunes :

Emmitt (Carcassonne) et Guasch (St Estève XIII Catalan) à la 12è.

ST ESTEVE XIII CATALAN : Brochon – J. Flovie, R. Franco, Ambert, Jobe – (o) J. Guasch, (m) Meresta-Doucet – Salabio, Zafra, Belmas – Perez, Le Cam – Cozza.

Sont entrés en jeu R. Khedimi B. Scimone, Ribas, Dezaria.

CARCASSONNE : Pellow – Soubeyras, V. Albert, Delgado, Lo – (o) Pallares, (m) Alberola – Zava, Emmitt – Arrans, Benet – M. Khedimi.

Sont entrés Tétart, Agullo, Artiga, Leveillé.

Sans Tony Pellow et Garry Lo en face, les Catalans auraient probablement remporté ce match, spectaculaire de bout en bout, et qu’ils semblaient tenir en main en début de seconde période, lorsqu’une passe courte de Romain Khedimi pour Bastien Scimone leur avaient permis de mener 24-12.

Mais dix minutes plus tard (58è), un placage haut sur Matthieu Khedimi offrait aux visiteurs une pénalité qu’ils jouaient à la main, le même Khedimi alertant Romain Pallares, lequel d’une voluptueuse passe plaçait Lo en position idéale pour marquer.

Puis c’était au tour de Pellow de se mettre en évidence, sa course étincelante récompensant une attaque collective de soixante mètres.

Sonnés, les Sang et Or ne réussissaient pas à freiner l’élan de Lo, percutant à souhait pour son hat-trick. 34-24, et Pellow prenait le relais de l’ailier papou pour contrer victorieusement au pied, au terme d’un nouveau mouvement offensif de qualité.

Le superbe numéro de Thomas Ambert, effaçant de son chemin trois défenseurs, après une libération de Lambert Belmas et un gros travail préparatoire de Ugo Perez, intervenait trop tard pour espérer remporter ce duel que Romain Khedimi ne souhaitait pourtant pas voir tomber dans le camp adverse. Il était en effet stoppé à une poignée de centimètres de l’en but audois (75è), avant de se fendre d’un offload donnant quelque peu le frisson à un adversaire qui n’avait en tout cas pas usurpé sa victoire.

Pellow et Lo en haut

Laquelle fut longue à se dessiner, sans des joueurs importants, comme Nabil Djalout (légère entorse du genou) et les blessés de longue date, Bastien Canet et Bastien Escamilla, mais Pellow démontrait d’entrée, pour son premier match sous les couleurs jaunes et noires, qu’il était bien la bonne pioche espérée.

Pallares, lui, jouait bien le coup pour Kevin Benet, l’ex junior d’Ille-sur-Têt, mais la réserve des Dragons répliquait illico : feinte de passe manquant de sourire à Joan Guasch, tenu, et départ au ras de Valentin Zafra.

Lo, déjà explosif, et soigneusement servi par Pellow, faisait sauter le verrou catalan après une course de trente mètres. Carcassonne était ainsi devant au score, mais pas pour longtemps, car si Hugo Salabio était repoussé de l’en but adverse, la balle voltigeait ensuite sur l’extérieur, et la magistrale feinte de corps de Ambert faisait mouche.

Plus tard, alors que Jordan Dezaria était intenable, Perez lâchait une balle d’essai fournie par Guasch, puis le coup de pied rasant de ce dernier était contré par Pellow, lequel faisait apprécier sa pointe de vitesse sur quatre-vingt mètres, avant de glisser malencontreusement à l’approche de la cible.

Enfin, Maxime Jobe et Robin Brochon y allaient d’une vaine fulgurance, alors que Corentin Le Cam cueillait un ballon très haut pour mettre son équipe en tête juste avant la mi-temps.

On connaît la suite, Pellow, Lo, Pellow…